La chaleur fatale, de quoi parle-t-on ?

Publié le 10/01/2023

Une nouvelle source d’énergie innovante et responsable

Société Générale utilise largement les capacités de calcul de ses ordinateurs, en particulier en salles des marchés. Certaines données sont traitées au moyen du « cloud computing », qui consiste à utiliser un réseau de serveurs distants pour stocker, gérer et traiter les données, plutôt qu’un serveur local ou un ordinateur personnel.

Déterminé à réduire son empreinte carbone, le Groupe, membre fondateur de la Net-Zero Banking Alliance, a saisi l'opportunité de cette évolution majeure pour fortement s'impliquer dans le développement du cloud computing éco-responsable.

Engagé depuis 2019 dans un partenariat avec Qarnot Computing, pionnier dans la réutilisation de la chaleur fatale des data centers, le Groupe – via Société Générale Ventures – a décidé de renforcer son implication en participant à la dernière levée de fonds lancée par Qarnot.

Cette levée va permettre à cette startup française d'accélérer son développement en déployant des data centers de nouvelle génération visant à massifier la récupération de chaleur des infrastructures informatiques.

Lire le communiqué de presse sur la levée de fonds de Qarnot.

Devant l’urgence écologique et la crise énergétique en France et en Europe, Qarnot élargit considérablement son offre de services, depuis la fourniture d’infrastructures IT dédiées jusqu’aux services cloud public ou privé. Son offre sera également élargie pour couvrir les besoins des clients, désormais attentifs aux enjeux environnementaux et de souveraineté numérique, notamment sur des marchés porteurs, en Europe du Nord et dans l’Europe germanophone.

« Nous sommes ravis de compléter, au travers de cet investissement par Société Générale Ventures, le partenariat noué par MARK avec cette très belle entreprise française, pour accélérer le développement de solutions novatrices et responsables, en ligne avec les ambitions RSE du Groupe. » Didier Lallemand, Directeur général de Société Générale Ventures.

Décryptage

Qu’est-ce que la chaleur fatale ?
La chaleur fatale est l'énergie thermique indirectement produite par un processus et qui n'est ni récupérée, ni valorisée.

Elle est présente notamment dans :

  • les data centers ;
  • les sites de production d’énergie, tels que les centrales nucléaires ;
  • les ensembles de production industrielle ;
  • les bâtiments tertiaires qui consomment beaucoup d’énergie et donc émettent encore plus de chaleur fatale. C’est le cas, par exemple, des hôpitaux, des réseaux de transport en lieu fermé ou des sites d’élimination, tels que les unités de traitement thermique des déchets.

La chaleur fatale, pourtant principalement connue sous le nom de « chaleur perdue », est donc une source énergétique récupérable.

Comment ça marche exactement ?
Les procédés industriels peuvent être combinés entre eux : la chaleur récupérée dans un processus peut par exemple en alimenter un autre. Ils peuvent également devenir une source de chaleur pour un secteur tertiaire, résidentiel ou pour un bassin d’activité industrielle.

Les technologies de récupération reprennent le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur. Les calories « chaudes » vont passer par un échangeur thermique afin d’aller chauffer un circuit d’eau ou d’être réinjectées dans un réseau de chaleur.

En savoir plus sur Qarnot
Qarnot est une PME française de 70 salariés, qui promeut l'excellence du cloud français, soutenue par deux piliers fondamentaux : la performance environnementale et la souveraineté numérique. À découvrir sur qarnot.com et à suivre sur LinkedIn.

#ConstruireEnsemble