Le point haut du cycle est derrière nous

Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, apporte son éclairage sur un sujet économique.

Homme au téléphone dans une salle de marchés japonnaise

Et si la japonisation était un scénario positif

L’expansion économique impressionnante qui a permis au Japon de devenir l’un des pays les plus riches du monde s’est brutalement arrêtée il y a près de trois décennies, après l’éclatement de la bulle financière. Des erreurs de politique économique combinées à des chocs externes négatifs, et notamment à la crise asiatique de 1997, ont plongé l’économie japonaise dans les eaux glaciales de la déflation. Sortir de cette situation n’a pas été facilité par le vieillissement rapide de la population et la crise financière de 2007/08.

LIRE LA TRIBUNE DE MICHALA MARCUSSEN SUR L'AGEFI HEBDO

Manus Cranny, Yousef Gamal El-Din et Michala Marcussen

Quelles conséquences aurait un "Hard Brexit" sur l'économie du Royaume-Uni

Michala Marcussen, chef économiste de Société Générale, s'exprime sur les négociations du Brexit et leurs implications sur l'économie britannique. Elle répond à Manus Cranny et Yousef Gamal El-Din dans l'émission "Bloomberg Daybreak: Middle East."

Visionner l'interview sur Bloomberg TV (en anglais)

Bitcoins, tulipes et liquidités

Les cryptomonnaies privées, dont la plus importante est aujourd’hui le bitcoin, suscitent des inquiétudes en termes de sécurité et de capacité à gérer de grandes quantités de transactions. Mais ne pourraient-elles pas, à terme, laisser la place à des cryptomonnaies publiques émises par des banques centrales ? Le scénario présente certains avantages. Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, fait un point sur les cryptomonnaies dans le magazine Banque & Stratégies n°366 de février 2018.

Lire l'article de Banque & Stratégie

Michala Marcussen Chef économiste de Société Générale photographiée par Patrick Lazic

« Je ne crois pas à un repli durable des prix des actifs »

Le retour de la volatilité sur les marchés n’est pas annonciateur d’un krach. Les investisseurs intègrent les intentions de la Fed. Le risque systémique a été réduit. L’Europe doit continuer à se réformer. Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, fait un point sur les actualités des marchés financiers

Lire l'interview dans Les Echos investir

Stratégie fiscale américaine : l'Europe doit être vigilante

Le texte de la réforme fiscale américaine adopté par le Sénat dans la nuit du 1er décembre doit maintenant être harmonisé avec la version adoptée par la Chambre des représentants le 16 novembre, avant d'être de nouveau soumis au vote des deux chambres avant signature finale à la Maison-Blanche. Les Républicains espèrent conclure ce processus avant Noël.

Lire l'étude sur la stratégie fiscale américaine par Michala Marcussen

Loupe au dessus d'une carte de France

Tirer profit des paradoxes français

Deux ans après son entrée en fonction, Emmanuel Macron a porté un agenda de réformes visant à tirer parti de certains paradoxes de l'économie française: une productivité élevée malgré un système de formation parfois déficient, une démographie enviable mais un faible taux d’utilisation de la main-d'oeuvre, un taux de pauvreté modéré mais une mobilité sociale souvent entravée…

Télécharger le Risk&Opportunities

Parlement européen

A quoi sert le Parlement européen ?

Du 23 au 26 mai 2019 (26 mai en France) les citoyens européens voteront pour élire le prochain Parlement européen (PE), la seule structure à vocation démocratique de l’Union européenne (UE). Si, au fil de la réforme des traités, les pouvoirs du Parlement ont été considérablement renforcés, les élections européennes ont été caractérisées par une abstention forte et grandissante.

Télécharger l'Économie pour Tous

Barrages routiers, ralentissements

Le point haut du cycle est derrière nous

La croissance mondiale continue de céder du terrain après avoir plafonné en 2017. Le commerce international et la production manufacturière ont ralenti sur fond de faiblesse de la demande en provenance de Chine. Les incertitudes politiques (Brexit, négociations commerciales, réformes dans la zone euro) pèsent également sur les perspectives. L’anticipation d’une politique monétaire plus accommodante a fait rebondir les places boursières depuis le début de 2019, mais les marchés anticipent en même temps une croissance et une inflation durablement faibles. Des surprises inflationnistes peuvent toujours provoquer une correction des taux longs, et causer de nouveaux accès de volatilité sur les marchés.

TÉLÉCHARGER LE SCÉNARIO ÉCO