Une récession est-elle sur les cartes pour 2020 ?

Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, apporte son éclairage sur un sujet économique.

Manus Cranny, Yousef Gamal El-Din et Michala Marcussen

Quelles conséquences aurait un "Hard Brexit" sur l'économie du Royaume-Uni

07/01/2019
Michala Marcussen, chef économiste de Société Générale, s'exprime sur les négociations du Brexit et leurs implications sur l'économie britannique. Elle répond à Manus Cranny et Yousef Gamal El-Din dans l'émission "Bloomberg Daybreak: Middle East."

Visionner l'interview sur Bloomberg TV (en anglais)

Bitcoins, tulipes et liquidités

05/07/2018
Les cryptomonnaies privées, dont la plus importante est aujourd’hui le bitcoin, suscitent des inquiétudes en termes de sécurité et de capacité à gérer de grandes quantités de transactions. Mais ne pourraient-elles pas, à terme, laisser la place à des cryptomonnaies publiques émises par des banques centrales ? Le scénario présente certains avantages. Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, fait un point sur les cryptomonnaies dans le magazine Banque & Stratégies n°366 de février 2018.

Lire l'article de Banque & Stratégie

Michala Marcussen Chef économiste de Société Générale photographiée par Patrick Lazic

« Je ne crois pas à un repli durable des prix des actifs »

02/03/18
Le retour de la volatilité sur les marchés n’est pas annonciateur d’un krach. Les investisseurs intègrent les intentions de la Fed. Le risque systémique a été réduit. L’Europe doit continuer à se réformer. Michala Marcussen, Chef Economiste du Groupe, fait un point sur les actualités des marchés financiers

Lire l'interview dans Les Echos investir

Stratégie fiscale américaine : l'Europe doit être vigilante

11/12/2017
Le texte de la réforme fiscale américaine adopté par le Sénat dans la nuit du 1er décembre doit maintenant être harmonisé avec la version adoptée par la Chambre des représentants le 16 novembre, avant d'être de nouveau soumis au vote des deux chambres avant signature finale à la Maison-Blanche. Les Républicains espèrent conclure ce processus avant Noël.

Lire l'étude sur la stratégie fiscale américaine par Michala Marcussen

Homme pouseant un véhicule en panne

La quête de l’inflation disparue

21/11/2019
Pendant cinquante ans, l'obsession de la lutte contre l’inflation a dominé les économies de l’OCDE. Aujourd’hui, l’inflation a pratiquement disparu ; les banques centrales peinent à la faire remonter vers leur cible de 2 %. Les causes sont plurielles et souvent imbriquées : mondialisation, innovations technologiques, affaiblissement de l’influence des syndicats, faible dynamisme de la demande globale, faiblesse des anticipations d’inflation… Le spectre de la « japonisation » plane aujourd’hui sur les économies avancées.

Télécharger l'économie pour tous

Courbe de taux d'intérêt

Les défis des taux d’intérêt bas

14/11/2019
Une aubaine pour les emprunteurs, dont la solvabilité s’en trouve renforcée, l’environnement actuel de taux ultra-bas est un véritable défi pour les investisseurs qui voient la rémunération de leur épargne chuter. En outre, la persistance de taux bas / négatifs peut renforcer un certain nombre de risques pesant sur la stabilité financière notamment en encourageant le recours à l'effet de levier de la dette, en contribuant à une hausse potentiellement insoutenable des prix des actifs et en incitant certains investisseurs en quête de rendement à prendre des risques excessifs. Si les banques, dans leur ensemble, présentent aujourd’hui une plus grande résilience qu’avant la crise financière de 2008, de nouvelles vulnérabilités sont apparues à mesure que les investisseurs se sont tournés vers des actifs à la rentabilité plus élevée, mais plus risqués ou moins liquides, émis par les acteurs financiers non bancaire.
La capacité du nouveau système financier à faire face aux chocs macro-financiers reste à ce jour non démontrée.

Télécharger le Risk&Opportunities

Dollar coin

La vigueur du dollar pourrait être remise en question par la politique budgétaire

05/09/2019
Le président Trump ne cesse d’invectiver la Reserve Fédérale pour qu’elle assouplisse de manière agressive sa politique monétaire. Il se plaint, par ailleurs, que la Chine et l'Europe profitent d'un avantage grâce a leur monnaie faible. Et, début août, Washington a désigné la Chine comme pays manipulateur de sa monnaie. La courbe de taux américaine, toujours plus basse et plus plate, signale toutefois les doutes qu’un assouplissement monétaire parvienne à stimuler l'économie. Une preuve supplémentaire de ces craintes réside dans la force concomitante du dollar américain et de l’or.

LIRE LA TRIBUNE DE MICHALA MARCUSSEN SUR L'AGEFI HEBDO

Loupe au dessus d'une carte de France

Tirer profit des paradoxes français

06/06/2019
Deux ans après son entrée en fonction, Emmanuel Macron a porté un agenda de réformes visant à tirer parti de certains paradoxes de l'économie française: une productivité élevée malgré un système de formation parfois déficient, une démographie enviable mais un faible taux d’utilisation de la main-d'oeuvre, un taux de pauvreté modéré mais une mobilité sociale souvent entravée…

Télécharger le Risk&Opportunities