Une hypothèse d’inflation faible lie les taux et les actions

La pente de la courbe des taux obligataires aux Etats-Unis s’aplatit actuellement vers des niveaux jamais atteints depuis 2007. Cet aplatissement de la courbe est souvent considéré comme un signe d’arrivée à maturité du cycle économique, allant de pair avec un durcissement de la politique monétaire. L’inversion de la courbe est considérée comme un signe avant-coureur de récession. Par ailleurs, le niveau de taux long demeure aujourd’hui très faible à 2,35 % sur le 10 ans, par rapport à une moyenne de 4 % en 2007.

Lire l'article dans l'AGEFI

Stratégie fiscale américaine : l'Europe doit être vigilante

Le texte de la réforme fiscale américaine adopté par le Sénat dans la nuit du 1er décembre doit maintenant être harmonisé avec la version adoptée par la Chambre des représentants le 16 novembre, avant d'être de nouveau soumis au vote des deux chambres avant signature finale à la Maison-Blanche. Les Républicains espèrent conclure ce processus avant Noël.

Lire l'étude sur la stratégie fiscale américaine par Michala Marcussen

Quel environnement économique pour le début du quinquennat Macron ?

Alors que les deux précédents quinquennats avaient été marqués par des crises économiques majeures (récession mondiale en 2008-2009, crise de la zone euro en 2011-2013), le nouveau Président français bénéficie d’une situation conjoncturelle nettement plus porteuse pour son début de mandat.

Lire l'étude

Le commerce mondial, en marche arrière ?

La mondialisation est le fait dominant du monde de l’après-Guerre froide : elle a rendu les économies plus interconnectées et plus interdépendantes que jamais. La vague actuelle de mondialisation est la deuxième en l’espace de deux siècles. La première a commencé dans la première moitié du XIXe siècle sous l’effet combiné de percées technologiques et de politiques commerciales libérales en Europe continentale. Elle s’est effondrée lorsque la Grande Dépression des années 1930 a fait le lit du protectionnisme.

Télécharger EcoNote

ScenarioEco : Activité vigoureuse

Le cycle économique mondial se renforce et s’étend, tiré par la reprise industrielle et du commerce international.
La croissance mondiale reviendrait, en 2017-2018, à son meilleur niveau depuis 2011 malgré les risques géopolitiques et le ralentissement de la croissance chinoise, mais elle ralentirait ensuite. Certains moteurs de l’expansion sont cependant fragiles : stimulus budgétaire aux États-Unis, maintien d’un appétit pour le risque élevé, retrait graduel et bien communiqué du soutien monétaire...

Télécharger ScénarioEco