Société Générale et Crédit du Nord annoncent des mesures spécifiques en faveur du pouvoir d'achat

Publié le 15/07/2022

Dans le contexte d’inflation, en tant que banquiers responsables, Société Générale et Crédit du Nord ont décidé de prendre des mesures spécifiques pour accompagner le mieux possible leurs clients avec une attention particulière portée à ceux en situation de fragilité financière et aux étudiants, confrontés depuis la crise sanitaire à de nombreuses difficultés. 

Ainsi, dès septembre, l'offre dédiée aux clients en situation de fragilité sera réduite à 1€/mois (au lieu de 3€ actuellement). Pour la rentrée scolaire, en plus d’être le premier distributeur de prêts étudiants garantis par l’État avec BPI France qui permet l’accès au crédit aux étudiants sans caution personnelle ni condition de ressources, Société Générale et Crédit du Nord octroieront les prêts étudiants à prix coûtant, c’est-à-dire sans marge, et donc moins cher.

Enfin pour tous les clients particuliers, la Banque de détail Société Générale en France et le Groupe Crédit du Nord s’engagent à la stabilité globale des tarifs en 2023 sur les services bancaires (cotisation carte, frais de tenue de compte, etc.).

Ces mesures viennent par ailleurs renforcer un dispositif déjà conséquent. En effet, depuis de nombreuses années, le Groupe a mis en place des solutions, notamment digitales, pour accompagner ses clients et leur faire gagner de l’argent au quotidien. Les applis bancaires proposent ainsi des fonctionnalités de catégorisation et d’analyse des dépenses pour aider les clients à mieux gérer leur budget. Société Générale et Crédit du Nord ont également été parmi les premières banques à proposer un service de cashback (Société Générale / Crédit du Nord) permettant de bénéficier de remboursements lors de paiements réalisés en ligne et en magasin. Enfin, plus récemment, les deux banques se sont associées à papernest (Société Générale / Crédit du Nord), une solution qui permet de faire des économies sur les factures en basculant vers des offres plus avantageuses.  

Rappelons que ces dernières années, les tarifs bancaires ont très peu augmenté. De plus, depuis 2014 pour leurs clients présentant des critères de fragilité financière, les banques ont mis en place un dispositif de détection et de suivi. Ce dispositif permet d’être en mesure de proposer à ces clients, de manière systématique et le plus tôt possible, un rendez-vous avec leur conseiller afin de discuter de leur situation financière et de leur présenter une offre spécifique dédiée de nature à limiter les frais en cas d’incident et aider le client à maîtriser son budget (Société Générale / Crédit du Nord). Enfin, L’Insee rappelle que les frais bancaires (hors incidents) représentent une part très faible de la consommation des ménages (0,45 % en 2022, 0,5 % en 2021).