Un été en France – Camille et Cassie

Publié le 06/07/2022

Les cordes enchantées

Un été en France – Camille et Cassie

De gauche à droite : Cassie Martin et Camille Théveneau 

Camille Théveneau et Cassie Martin incarnent la rencontre parfaite entre la guitare classique et le violon. Elles forment un duo plein de personnalité.

Elles ne se connaissaient pas, mais semblent avoir tout en commun. Un tempérament joyeux, beaucoup d’énergie et le même goût pour la scène. La violoniste Camille Théveneau, 25 ans, et la guitariste Cassie Martin, 20 ans, vivent le « perfect match » depuis l’audition qui les a réunies pour Un été en France. « C’est une vraie rencontre », confirme Camille, depuis Berlin où elle réside.

Le trac n’est pas un problème pour ces deux jeunes musiciennes, habituées des auditions depuis leur plus jeune âge. Elles adorent la scène, autre point commun. « J’ai toujours aimé jouer en public, témoigne Cassie, étudiante au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. J’avais 9 ans lors de mon premier concert, salle Gaveau à Paris, je me sens née pour ça. J’ai vraiment cette impression d’avoir la vocation, le devoir de partager l’émotion musicale avec un public, y compris dans des lieux différents, comme les hôpitaux, pour créer des parenthèses enchantées dans le quotidien des gens ».

La rencontre entre musiciens et avec le public est dans l’ADN des festivals. Ces événements joyeux conviennent bien au tempérament de Camille, qui « adore jouer en duo ». La distance géographique ne les a pas empêchées de travailler pour préparer le concert. Un appel en visio suffit pour se dire les choses, instruments à la main, même si aucun musicien ne répète vraiment via internet, à cause du décalage entre le son et l’image. Alors, Cassie et Camille travaillent leur partition chacune de leur côté, avec pour objectifs d’honorer leur partenaire, la musique et de « créer une osmose » qui donnera l’impression qu’elles ont fait ça toute leur vie. La musique de chambre est aussi un exercice qui impose un vrai dialogue sur scène. « En théorie, la musique et la respiration suffisent pour communiquer lorsque nous jouons, explique Cassie. Mais on se regarde aussi pour se donner confiance ». 

La réunion de leurs deux univers musicaux donne un programme « court, estival et ludique », qui rassemble Sibelius, Piazzolla, Schubert et Bach. « De la musique rafraîchissante, revigorante » résume Camille. Peu présente dans les festivals de musique classique, la guitare a beaucoup à offrir, selon Cassie. « J’entends souvent dire que ce n’est pas un instrument noble, regrette-t-elle. Dans ce cas, je réponds : écoutez le concert et vous découvrirez les multiples facettes de la guitare classique. C'est un très bel instrument qui permet de jouer un répertoire varié allant du baroque au contemporain ». 

Camille et Cassie partagent aussi une relation très physique à leur instrument. La première considère son violon comme la « caisse de résonance » de ses émotions. La seconde trouve dans sa guitare un « prolongement du corps ». Avec tant à partager, les deux jeunes femmes prévoient de vivre d’autres aventures artistiques ensemble.


Ces jeunes talents seront en première partie des concerts suivants :

  • le 7 juillet 2022, à 19h, Abbaye-Dortoir des Convers, à Clairvaux – COMPLET
  • le 8 juillet 2022, à 17h, Abbaye-Dortoir des Convers, à Clairvaux – COMPLET
  • le 9 juillet 2022, à 20h30, Château de Montsoreau – Musée d’Art Contemporain, à Montsoreau – COMPLET