Société Générale est l’un des tout premiers groupes européens de services financiers. S’appuyant sur un modèle diversifié et intégré, le Groupe allie solidité financière, dynamique d’innovation et stratégie de croissance durable afin d’être le partenaire de confiance de ses clients, engagé dans les transformations positives du monde.
Fort de plus de 150 ans d’expertise au service de ses clients et du développement de l’économie réelle, Société Générale a bâti son modèle bancaire sur sa vision et ses valeurs. La Banque s’appuie sur ses ressources, ses trois métiers complémentaires et son expertise technologique afin de créer de la valeur pour l’ensemble.

Société Générale a lancé, en 2017 une démarche large et ciblée d’écoute de ses parties prenantes internes (collaborateurs, Instances Représentatives du Personnel) et externes (investisseurs, actionnaires, clients, organisations non gouvernementales, société civile, etc.), afin d’ancrer et de renforcer la vision RSE de la Banque.

Avec l’appui d’un cabinet externe, le Groupe a procédé à une vaste consultation auprès d’environ 1 350 clients individuels, complétée de 150 interviews avec des parties prenantes externes et internes. Outre la France, cette consultation a été menée en Afrique, aux États-Unis, en Russie et dans plusieurs pays européens, soit environ une quinzaine de pays. Elle a permis l’élaboration de la matrice de matérialité ci-dessous, qui hiérarchise les enjeux de développement durable au regard des priorités exprimées par les parties prenantes internes et externes. La nouvelle ambition RSE de Société Générale a été élaborée sur la base des résultats de cette matrice.

Qui sont les parties prenantes ?

Il s’agit de communautés d'intérêts, internes ou externes à l'entreprise, actionnaires, salariés, clients, fournisseurs, pouvoirs publics et société civile (associations, ONG, etc.) qui présentent des logiques d’action et d’influence relativement homogènes et avec lesquelles se développent des relations d’écoute et de dialogue.

Avec nos clients

La satisfaction client est analysée régulièrement dans chacun des métiers de la Banque, en particulier sous le prisme du taux de recommandation (selon l’approche Net Promoter Score, déployée progressivement depuis 2015), suivi au plus haut niveau du Groupe.

Pour en savoir plus :
La Satisfaction clients

Satisfaction client

Pour chacun des principaux segments de marché de la clientèle de la Banque de détail en France (Particuliers, Professionnels, Entreprises), Société Générale, ses filiales spécialisées (Sogecap, Sogessur, Franfinance…) et le Crédit du Nord interrogent chaque année depuis près de 10 ans des échantillons représentatifs de son fonds de commerce – ainsi que les clients des 11 principales banques françaises – pour évaluer leur niveau de satisfaction comparé. Les clients interrogés s’expriment sur leur niveau de satisfaction globale et détaillée sur tous les aspects de la relation bancaire.

De son côté, pour affiner son offre de produits et services et répondre au mieux aux besoins de ses clients, la Banque de Financement et d’Investissement de Société Générale réalise des enquêtes annuelles basées sur le Net Promoter Score (NPS).
Les réseaux de détail à l’international déploient progressivement une démarche de mesure de la satisfaction client basée également sur le NPS.

LA SATISFACTION CLIENTS

Avec nos actionnaires et investisseurs

Société Générale rencontre régulièrement ses investisseurs afin de leur présenter sa stratégie, ses résultats et d’échanger avec eux y compris sur les sujets environnementaux, sociaux et de gouvernance.
En 2018, le Président, la Direction de la Banque et le directeur financier, accompagnés de l’équipe Relations Investisseurs ont ainsi passé près d’une cinquantaine de jours à la rencontre des investisseurs sur les principales places financières internationales, à travers des roadshow Actions, des roadshows Environnementale, Sociale et Gouvernance et la participation à près de 10 conférences de courtiers. Société Générale a, par ailleurs, organisé en 2018, plusieurs événements destinés aux investisseurs et aux analystes financiers pour leur permettre d’approfondir leur connaissance du Groupe, avec un Digital Day et deux Deep Dive, l’un sur les activités de marché et l’Asie et l’autre sur le crédit à la consommation en Europe. Au total, plus de 330 Institutions ont été vues, au cours de 700 rencontres dans une vingtaine de villes.

Maintenir et développer une relation de proximité avec ses actionnaires individuels est au cœur de la stratégie actionnariale de Société Générale. Cette stratégie se décline en plusieurs axes :

1. Des rencontres avec nos actionnaires

En juin 2018, le Groupe a ainsi organisé une rencontre au Palais de Congrès de Paris. Frédéric Oudéa a échangé avec les actionnaires sur la stratégie du Groupe, ses relais de croissance et sa dynamique d’innovation. L’ensemble des présentations ont été postées sur les pages actionnaires du site internet du Groupe. Le service des relations actionnaires va également à la rencontre de ses actionnaires en régions. Le service des relations actionnaires a ainsi participé à une rencontre actionnaires à Toulon en novembre 2018.

2. Une communication régulière vis-à-vis de nos actionnaires

Cinq fois par an, le Groupe diffuse la Lettre de l’Actionnaire : chaque trimestre au format newsletter et en juin, après l’Assemblée générale, au format papier.

3. La volonté d’être à l’écoute de nos actionnaires.

Afin d’être au plus près des attentes de ses actionnaires individuels, le Groupe dispose depuis 1988, d’un Comité Consultatif des Actionnaires dont la mission principale est de formuler un avis sur la politique de relation et de communication menée envers les actionnaires individuels. Le Comité se réunit deux fois par an et les questions qu’il soumet sont relayées lors de l’Assemblée générale.

Les actionnaires peuvent également poser leurs questions et contacter le service des relations actionnaires par courriel et par téléphone

4. Le développement de liens privilégiés avec les membres de notre Club d’actionnaires (1)

Depuis 1992 le Club Société Générale propose à ses membres de participer à des événements (manifestations artistiques, culturelles ou sportives en lien avec la politique de mécénat et de sponsoring du Groupe) sur l’ensemble de la France.

(1) L’adhésion au Club est ouverte aux actionnaires qui détiennent au moins 100 actions au porteur ou 50 actions au nominatif. L’adhésion est gratuite et sans engagement.

Pour en savoir plus : 

Espace actionnaires 
Espace investisseurs

Avec les agences de notation

La gestion des risques extra-financiers et la performance extra-financière, qui est une composante intégrante de la performance globale de Société Générale, sont régulièrement évaluées, indépendamment d’une sollicitation du Groupe ou non, et notées par les agences de notation extra-financières. Les analyses et les notations qui en découlent, constituent une reconnaissance de la qualité et de la transparence des données fournies et reflètent l’attention portée aux actions RSE du Groupe par un regard externe et indépendant.

Ces notations permettent à certaines de nos parties prenantes comme les investisseurs, d’intégrer des critères extra-financiers dans leurs choix d’investissement en complément des indices boursiers « responsables ».

Notation extra-financière

Avec la société civile

Société Générale dialogue avec ses parties prenantes d’une manière qu’il souhaite constructive.
Le Groupe veille notamment à écouter et échanger avec les ONG qui l’alertent sur des problématiques E&S. Chaque fois que possible, une enquête interne est menée et des réponses documentées sont fournies par écrit ou lors de réunions si pertinent.
La Banque a mis en place une procédure centralisant au niveau de la Direction de la Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) la réception des courriers ou contacts émanant d’ONG ou d’autres parties prenantes et visant à l’alerter sur les impacts E&S associés à ses financements ou autres services.
Durant l’année 2018, Société Générale a participé à des séances de travail et d’échanges avec une dizaine d’ONG (parmi lesquelles Les Amis de la Terre, BankTrack, Amnesty International, Oxfam, WWF, etc.), soit au travers de réunions bilatérales, soit au cours de réunions de consultation plus globales organisées par les associations elles-mêmes ou par, entre autres, l’OCDE, l’Association des Principes de l’Équateur, les Entreprises pour les Droits de l’Homme.
Durant cette année, les principaux thèmes évoqués dans les échanges avec les ONG ont été :
- les enjeux de la finance sur le climat, en particulier concernant les financements d’activités liées aux énergies fossiles (gaz de schiste, charbon) ;
- les droits humains et notamment les droits des populations autochtones et des populations situées en zones disputées.

Le Groupe dispose d’un espace « Dialogue et Transparence » sur son site internet.

Pour en savoir plus :
Position du Groupe

Avec nos collaborateurs

Le Groupe mesure l’engagement des collaborateurs à travers le Baromètre Employeur, une enquête interne annuelle et anonyme déployée dans l’intégralité du Groupe. Partagés avec les collaborateurs, les résultats donnent lieu à des plans d’action, des groupes de travail, dans un esprit d’amélioration continue.
En 2018, le Baromètre Employeur réalisé (avec un bon taux de participation – 74%) a évalué l’appréhension de la transformation dans le Groupe, la confiance dans le Groupe et sa stratégie, la fierté d’appartenance et la motivation au travail, ainsi que la culture managériale. Ce dernier volet intégrait ainsi des questions sur l’éthique et la conduite, en ligne avec les ambitions du programme Culture et Conduite. Le taux d’engagement issu de l’enquête atteint ainsi 66%, tandis que 79% des employés se disent fiers de travailler pour le groupe Société Générale et 68% se disent motivés par leur travail.

Sur le volet portant sur la culture et la conduite dans le Groupe, 76% des collaborateurs estiment que le Groupe se comporte de façon éthique dans ses activités, 84% que leur management encourage les comportements éthiques et responsables et 81% se disent prêts à exercer leur droit d’alerte s’ils étaient témoins ou confrontés à des comportements inappropriés.
À partir de 2019, le Baromètre Employeur sera retravaillé et associé à l’enquête sur les conditions de vie au travail déjà menée en France (voir Document de référence 2019, p. 265, « Zoom sur la prévention des risques psychosociaux »), qui sera par ce biais déployée dans l’ensemble des implantations du Groupe.
 

Pour en savoir plus : 

L’accompagnement des collaborateurs au quotidien
Réussir ensemble grace au talent de chacun

Avec nos fournisseurs

Le montant global des achats du Groupe pour l'année 2018 représente 6,8 milliards d’euros de dépenses annuelles. En conduisant, depuis 2006, une politique d’Achats responsables œuvrant au respect des engagements environnementaux et sociaux de Société Générale, la filière Achats apparaît comme un acteur important de l’ambition RSE.
Les pratiques Achats du Groupe s’inscrivent dans une démarche d’amélioration continue. Depuis 2012, le Groupe est labellisé « Relations fournisseurs et Achats responsables » par la Médiation des Entreprises et le Conseil National des Achats.
Sur la période 2016-2018, le Positive Sourcing Program, quatrième plan d’actions Achats responsables, mené au sein de la filière Achats, a été articulé autour de deux ambitions :
- renforcer la maîtrise des risques RSE dans les actes d’achat ;
- développer la diversité dans les achats en contribuant à améliorer l’empreinte territoriale et environnementale du Groupe.
Ce programme s’inscrit dans la continuité de la mise en œuvre de l’instruction interne « Conduite des Achats Responsables », annexée à l’Accord mondial sur les droits fondamentaux signé en juin 2015 avec l’UNI Global Union, démontrant la volonté du Groupe de la déployer dans l’ensemble de ses entités

Pour en savoir plus:
Achats durables : POSITIVE SOURCING PROGRAM
Achats responsables
Accord UNI

Avec les régulateurs et superviseurs

Dans tous les pays où le Groupe est présent, il entretient des relations étroites avec les autorités de supervision bancaire et financière et les organes de régulation. Cela lui permet de comprendre et d’anticiper au mieux les évolutions réglementaires, mais aussi d’y contribuer via des consultations organisées régulièrement avec ces autorités.

Pour en savoir plus :
Agir en conformité et plus encore