Le Prix interne de l’efficacité environnementale pour encourager le changement

La 8e édition du Prix interne de l’Efficacité Environnementale récompense les meilleures initiatives lancées par les collaborateurs dans les domaines de l’immobilier, de l’informatique, du papier, des transports et de la gestion des déchets. Basée sur un dispositif original de taxe carbone interne, cette récompense vise à réduire l’empreinte carbone du groupe Société Générale. 

« Les banques ont un rôle moteur pour accélérer la transition écologique », affirme Frédéric Oudéa. En accompagnant leurs clients dans leur transformation, elles participent aux efforts individuels et collectifs pour atteindre les objectifs de neutralité carbone de l’Accord de Paris. En tant qu’entreprise, les banques ont donc aussi une responsabilité pour leur compte propre, s’agissant de leur parc immobilier, de leurs systèmes informatiques, de la mobilité de leurs collaborateurs ou de la gestion des déchets. 

Pour améliorer son empreinte carbone à son niveau, Société Générale s’appuie sur l’esprit d’innovation et l’enthousiasme de ses collaborateurs. Depuis 10 ans, le Groupe encourage les initiatives le plus vertueuses à travers un dispositif original de taxe carbone interne, collectée et redistribuée auprès des entités du Groupe en fonction de leurs émissions de CO2. Environ 2,7 millions d’euros par an sont ainsi redirigés pour inciter à changer les comportements. 

La 8e édition du Prix interne de l’Efficacité Environnementale, il y a quelques jours, a permis de mettre en lumière les meilleures initiatives réalisées en 2020 et 2021. Preuve de l’enthousiasme des collaborateurs, près de 200 dossiers ont été déposés dans 23 pays et répondant à une double incitation : réduire les émissions carbone du Groupe d’ici à 2030, tout en assurant une économie financière sur le long terme. 

Ainsi en Roumanie, la BRD, filiale du groupe Société Générale, a rénové en janvier 2020 le système de climatisation et d’aération de l’immeuble abritant son siège social. Le bâtiment repose désormais sur un système de « froid naturel » lui permettant d’économiser 25 % de sa consommation d’électricité annuelle. 

La filiale d’ALD Automotive en Turquie s’est penchée de la même façon sur un de ses principaux postes d’émissions carbone. En analysant et en digitalisant le cycle de vie des pneus, la filiale spécialisée dans la gestion de flotte automobile a pu valoriser leur recyclage, réduire ses émissions de gaz à effet de serre et diminuer le coût pour ses clients. 

D’autres initiatives en matière de gestion de la mobilité, de dématérialisation de la documentation papier ou d’optimisation de data centers, ont également été récompensés. Elles marquent un passage à l’échelle sur des thématiques essentielles pour la banque. 

Au total, les 68 initiatives éligibles ont permis d’économiser près de 22 000 tonnes de CO2 (soit l’équivalent des émissions de près de 1 800 ménages français en un an) et 17,8 millions d’euros d’économies.

En savoir plus

Engagements RSE

Découvrir nos engagements
Transition écologique

Transition écologique

Connaître nos actions