La filière Achats de Société Générale est un acteur important de la stratégie RSE du groupe Société Générale, portant ses valeurs et œuvrant au respect de ses engagements en matière Environnementale et Sociale. Initiée dès 2006, la politique d’achats responsables du Groupe se décline au travers de plans d’actions pluriannuels, impliquant une mobilisation de toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur (prescripteurs, acheteurs et fournisseurs).

Des engagements et une démarche reconnue en matière d'achats responsables

  • 2007 : 1ère banque signataire du Pacte PME.
  • 2010 : Signataire de la Charte des « Relations fournisseur responsables », composée de 10 engagements participant à la construction d’une relation équilibrée et durable entre les grandes entreprises signataires et leurs fournisseurs. Suite à la signature, un médiateur interne a été nommé (il s'agit du Secrétaire Général du Groupe, contact ci-après) et une clause privilégiant le recours à la médiation a été intégrée dans les contrats.
  • 2012 : Label « Relations fournisseur responsables » reçu par Société Générale SA (France) de la part de la Médiation inter-entreprises, la Médiation des marchés publics et la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF). Ce label atteste, après un audit sur site de nos pratiques par un auditeur externe, que notre organisation et nos actes de gestion présentent une assurance raisonnable de conformité avec les objectifs et les engagements définis dans le référentiel du label.
  • 2013 : le Groupe est membre fondateur de la Charte de bonnes pratiques d’achats de prestations de sécurité privée (gardiennage, transport de fonds, télésurveillance), créée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur.
  • 2014 : Signataire de la Charte « La Belle Compétition » pour les appels d’offres Agence de communication - Annonceur.
  • 2015 : Au vu de l’évaluation annuelle de suivi, le Comité d’Attribution a décidé de renouveler le label « Relations fournisseur responsables » à Société Générale pour 3 ans. A cette date, seules 37 parmi les 1600 entreprises signataires de la Charte disposent de ce label.
  • 2016 : Société Générale a reçu le Prix Grand Groupe des délais de paiement à l’occasion de la 3e édition des Assises et des prix des délais de paiement placée sous le haut patronage de François Hollande, Président de la République, et le parrainage de Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en juin 2016.

Un nouveau plan d'actions achats responsables : le Positive Sourcing Program 2018

Pour que les pratiques du Groupe restent une référence en matière d’achats responsables, un plan d'actions 2016-2018 a été lancé. Développé en prenant en compte le retour d'expérience de plus de 700 partenaires et fournisseurs, ce quatrième plan d'actions repose sur l’expertise acquise par le Groupe depuis 10 ans.
Porteur des valeurs du Groupe et en cohérence avec le programme Culture & Conduct et avec ses engagements Environnementaux et Sociaux, le Positive Sourcing Program 2018 s’appuie sur des pratiques d’achat vertueuses, dont le respect constitue le pré-requis indispensable à la réalisation des objectifs fixés à horizon 2018. Il s'articule autour de deux ambitions :

  • Renforcer la maîtrise des risques RSE dans les actes d'achat ;
  • Développer la diversité dans les achats en contribuant à améliorer l'empreinte territoriale et environnementale du Groupe.

Le déploiement opérationnel du Positive Sourcing Program est en cours en France et à l’international. Le plan s’inscrit ainsi dans la continuité de la mise en œuvre de l’instruction interne « Conduite des Achats Responsables », annexée à l’Accord mondial sur les droits fondamentaux signé en juin 2015 avec l’UNI Global Union, démontrant la volonté du Groupe de la mettre en œuvre dans l'ensemble de ses entités.

Renforcer la maîtrise des risques RSE dans les actes d'achat

Au cours des années, les pratiques de Société Générale liées à la prise en compte des aspects environnementaux et sociaux se sont enrichies pour constituer un socle de pratiques vertueuses. L’objectif est de renforcer et systématiser les pratiques afin de maîtriser les risques RSE dans les actes d’achats :

 

  • L’engagement au respect de la charte Achats Responsables

Depuis avril 2017, les fournisseurs de Société Générale, ainsi que tous les fournisseurs sollicités lors des consultations (France et International), ont été progressivement informés de la charte Achats Responsables. Cette charte Achats Responsables est une initiative conjointe d’acteurs français de la filière « Banque & Assurance » qui souhaitent associer leurs fournisseurs à la mise en place de mesures de vigilance dans le cadre de leurs démarches de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Elle est dans la lignée du Code de conduite Société Générale, elle détaille l’ensemble des engagements RSE et obligations incombant le Groupe, et les attentes envers les fournisseurs concernant le respect de grands principes de développement durable.

Les engagements réciproques énoncés dans la charte Achats Responsables reposent notamment sur les principes fondamentaux du Pacte Mondial des Nations Unies  dans le domaine des Droits de l’Homme, des conditions de travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. La clause RSE intégrée à l’ensemble des modèles de contrats de la Direction des achats en France fait référence à la charte Achats Responsables.

 

  • Le programme KYS (Know Your Supplier)

Lors des appels d’offres et pendant toute la durée d’engagement contractuel, les fournisseurs sont évalués par rapport aux standards internationaux et à ceux du groupe Société Générale par des contrôles réguliers concernant la maîtrise des risques sur trois axes :

Conformité : vérification de la conformité des fournisseurs par rapport aux réglementations internationales en matière d’embargo ou de sanction. Pour les fournisseurs français uniquement, collecte et vérification des documents légaux par un organisme spécialisé et indépendant ;

Opérationnel : évaluation de la situation économique et du risque de défaillance des fournisseurs, via des organismes spécialisés et indépendants. Vérification du taux de dépendance économique avec notre Groupe et engagement de plans d’actions lorsque cela est nécessaire ;

Réputation : évaluation de la réputation des fournisseurs via l’analyse d’informations publiques contenant des mots clés, notamment sur les thématiques environnementales, sociétales, notamment liées au respect des Droits de l’Homme et de gouvernance.

En complément, pour les fournisseurs les plus sensibles , une évaluation extra-financière de la performance en matière environnementale, sociale, d’éthique des affaires et de sous-traitance par un tiers indépendant sera exigée.

 

  • L’intégration de critères environnementaux et sociaux obligatoires dans les appels d’offres

En 2006, le Groupe a défini une cartographie des risques environnementaux et sociaux (E&S) qui permet d'évaluer les risques RSE intrinsèques liés à chaque catégorie d'achats. Afin de minimiser et maîtriser les risques liés à l'achat de produits ou services sur les catégories sensibles, le Groupe intègre des critères environnementaux et sociaux dans ses appels d'offres lorsque cela est pertinent. Ces critères environnementaux et sociaux sont pondérés au minimum à hauteur de 3 % dans les appels d'offres en fonction de la sensibilité des catégories d'achats aux risques RSE. Des outils ont été développés en 2016 pour progressivement rendre ces pratiques systématiques pour l’ensemble des achats pilotés par la Direction des achats du Groupe.

 

  • Les plans d’actions correctives en cas de performances insuffisantes, mais aussi des audits sur site pour les catégories d’achat à risque

La Direction des achats engage ses fournisseurs à s’inscrire dans une démarche de progrès continu en incitant ceux identifiés à risque à mettre en œuvre un plan d’actions correctives. Un processus permettant de les accompagner dans la mise en œuvre de ces plans d’actions correctives a été mis en place, afin de les aider à améliorer leur performance extra-financière. En parallèle, depuis 2015, ce processus intègre également des mesures d’audits sur site qui complètent le dispositif pour nos fournisseurs les plus sensibles.

 

  • L’amélioration des délais de paiement des fournisseurs avec le dispositif « Paiement à 30 jours »

En 2014, Société Générale a fait le choix radical de se mettre en capacité de régler ses fournisseurs en moins de 30 jours, allant bien au-delà du cadre réglementaire. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Société Générale a considérablement simplifié ses circuits de validation et a déployé des solutions innovantes comme la dématérialisation des factures rapprochant ainsi la date d’émission de la facture par le fournisseur de celle de réception par la comptabilité.

Société Générale a reçu le Prix Grand Groupe des délais de paiement  à l’occasion de la 3e édition des Assises et des prix des délais de paiement placée sous le haut patronage de François Hollande, Président de la République, et le parrainage de Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en juin 2016.

 

  • L’intégration dans les contrats d’une clause RSE

Une clause RSE est intégrée dans 100 % des modèles de contrats de la Direction des achats en France et fait référence à la charte Achats Responsables.

 

  • L’accompagnement des acheteurs sur les sujets RSE

Une formation spécifique « Achats responsables » est intégrée au cursus de formation interne des acheteurs nouveaux arrivants. Une sensibilisation au développement durable est faite régulièrement pour l’ensemble des acheteurs.

Par ailleurs, l'ensemble des responsables d'équipe et la totalité des équipes de la Direction des achats disposent d'objectifs RSE.

Développer la diversité dans les achats en contribuant à améliorer l'empreinte territoriale et environnementale du Groupe

Dans le cadre du Positive Sourcing Program 2018 et en lien avec la stratégie RSE du Groupe, trois priorités ont été définies :

PRIORITÉ 1 : CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT DES TPE-PME

Les PME sont des acteurs majeurs de l’économie française. Société Générale facilite l’accès de ces entreprises aux marchés du Groupe et instaure un cadre de confiance réciproque avec l’ensemble de ses fournisseurs. L'objectif d'ici à fin 2018 est d'accroître de 20 % le volume d'achats réalisé en 2015 avec les TPE-PME.

Société Générale, première banque signataire du Pacte PME en décembre 2007, continue de renforcer son engagement auprès des PME innovantes. Différentes actions sont réalisées au sein du Groupe : notamment des appels à compétences (via la plateforme innovation ouverte de Pacte PME), le parrainage, les partenariats gagnants et le baromètre fournisseurs. Le baromètre fournisseurs est une évaluation annuelle de la qualité des relations que Société Générale entretient avec ses fournisseurs PME.

Plus de 30 % des achats du Groupe sont effectués chaque année auprès des TPE et des PME françaises. En facilitant ainsi l’accès à aux marchés du Groupe, Société Générale contribue au développement de l’économie régionale, dans un cadre de confiance réciproque avec l’ensemble de ses fournisseurs.

PRIORITÉ 2 : S'AFFIRMER COMME PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE DE L'ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS)

L'ambition d'ici fin 2018 est de doubler le montant des achats réalisé en 2015 auprès de structures de l’ESS.

Une étroite collaboration entre la Mission Handicap du Groupe et la Direction des achats permet d’intégrer, dès que possible, le secteur adapté et protégé dans la recherche des fournisseurs lors des appels d’offres. En sus d’une implication accrue en faveur du secteur adapté et protégé, le Positive Sourcing Program étend le périmètre de l'action aux partenariats avec des structures d’insertion et d’autres acteurs de l’ESS.

Ainsi, un projet visant à développer le recours au secteur adapté dans le cadre de nos Prestations Intellectuelles Informatiques a été lancé. Cette initiative vise un double objectif : accompagner le secteur adapté dans la professionnalisation de sa filière informatique, et développer le recours au secteur adapté sur des activités stratégiques pour la banque en lien avec la transition numérique et représentant un important volume de dépenses pour Société Générale. Le projet doit ainsi permettre à Société Générale de maintenir, voire accroitre, sa dépense auprès du secteur adapté.

PRIORITÉ 3 : S’INSCRIRE DANS LA TRAJECTOIRE CLIMAT 2020 DÉFINIE PAR LE GROUPE

Le Groupe s'est engagé dans la transition énergétique et l’économie circulaire avec pour objectif de réduire de 20 % ses émissions de CO2 par occupant à horizon 2020 par rapport à 2014, faisant ainsi de la lutte contre le changement climatique un axe majeur de sa politique environnementale. Pour le compte-propre Société Générale, cela se matérialise par le développement du Green IT, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et l'amélioration des performances environnementales de l’ensemble des produits et services achetés par le Groupe.

L’ambition au travers des achats est de rechercher systématiquement les produits ou services innovants à forte plus-value environnementale en se basant sur une analyse chiffrée des impacts environnementaux (émissions CO2 et efficacité environnementale).

Ce nouveau plan d'action s’inscrit dans une démarche de progrès continus.

Nos fournisseurs témoignent :

« L'accélération du développement de la société Eva Group a été permise grâce à la Société Générale, déjà en asie à Hong Kong, puis en France il y a maintenant plus de trois ans.
Le présent, en effet, c'est d'adapter constamment la proposition de valeur, alliant expertise technique pointue et conseil dans les domaines de la cyber sécurité, des infrastructures réseaux et du développement logiciel, cela, pour accompagner au plus près nos clients internationaux dans leur révolution digitale.

Le développement d'une PME comme EVA group passe par un partenariat durable avec la Société Générale mais aussi par une démarche RSE commune où se partage des valeurs telles que le professionnalisme, l'écoute du client et des collaborateurs, l'engagement, l'intégrité ainsi qu'une vision qui fait la promotion de l'esprit entrepreneurial combinant l'humain, une organisation agile et des technologies innovantes.

Le futur, c'est de grandir ensemble, de relever les défis dans les bons ou les moins bons moments tout en garantissant une croissance profitable en cohérence avec nos valeurs communes. Nos filiales BSSI en cyber sécurité, Siclo en software développement au Vietnam ainsi que l'ouverture d'une entité au Sénégal à Dakar doit nous permettre de concrétiser cette ambition. »

Robert TRAN VAN LIEU, Directeur associé, Eva Group, avril 2017

« En tant que référence en matière de solutions pour l’environnement de travail, Lyreco a mis en place une stratégie RSE reposant sur le souhait d’être une société où la durabilité est prise en compte en permanence, à tous les niveaux, pour toutes les décisions.

En complément des actions réalisées en interne pour améliorer notre politique Développement Durable, nous aidons nos fournisseurs et clients à faire de même et les accompagnons dans leur démarche.

Société Générale, client stratégique de Lyreco, nous sollicite régulièrement dans le cadre de l’implémentation de nouveaux projets ; leurs exigences RSE nourrissent nos approches respectives et permettent de faire progresser continuellement nos deux entreprises dans ce domaine.

C’est ainsi qu’en 2016, de belles performances environnementales ont été atteintes : la quasi-totalité des papiers commandés chez Lyreco est recyclée, plus de 2 produits en écriture sur 3 sont des stylos « verts » et 35 % des cartouches informatiques commandées sont des cartouches en seconde vie (remanufacturées).

Il s’agit des résultats d’un travail conjoint en perpétuelle évolution. »

Daniel LEONI, Directeur Qualité Sécurité Développement Durable, Lyreco, avril 2017

En cas de litige, vous pouvez saisir gratuitement le Médiateur interne en le contactant à l’adresse suivante :

Société Générale
Médiateur interne des relations Inter-Entreprises
SEGL/DIR
Tours Société Générale
75886 Paris Cedex 18