Les pionniers du XV de France

Fondé en 1903, le Club athlétique de la Société Générale (CASG) s’impose bientôt comme l’un des meilleurs clubs sportifs d’Europe. Pendant l’entre-deux-guerres, son équipe première de rugby compte une dizaine d’internationaux tricolores dans ses rangs. Retour sur l’âge héroïque du XV de France.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la section rugby du Club athlétique de la Société Générale (CASG) connaît un véritable essor. Les instances françaises du sport ne s’y trompent pas en faisant appel à son équipe première pour disputer des matchs de représentation sur l’ensemble du territoire national. Certains de ses membres, tels Eugène Soulié, Raoul Thiercelin, Marcel Besson, Marcel Loustau et Gilbert Gérintes, font figure de cadres du XV de France.

© Archives historiques - Les internationaux Marcel Loustau, Gilbert Gérintes et Marcel Besson

C’est à Anvers, lors des Jeux olympiques de 1920, que les « Banquiers » créent la sensation en portant la sélection tricolore jusqu’à la finale du tournoi. Quatre ans plus tard, lors des olympiades organisées à Paris, ils rééditent la même performance. Sport banque, la revue trimestrielle du CASG, rend hommage aux doubles médaillés d’argent, qui s’illustrent également en club (titre de champion de Paris en 1926 et 1933), mais aussi lors du tournoi des Cinq Nations auquel la France est admise depuis 1910. La diversité de leurs profils interpelle. Collaborateurs ou clients de Société Générale, ils sont grooms, cuisiniers, chefs d’entreprise ou employés de bureau. Sur le terrain, unis par une même passion, ils font parler leur science du jeu, leur esprit de corps et leurs qualités athlétiques pour trouver la faille dans la défense adverse. La vitesse des ailiers et la vision du jeu des demi d’ouverture s’allient parfaitement à la précision du botteur, la puissance des piliers et les envolées des arrières. En avril 1927, les « Banquiers » sont aux avant-postes pour remporter, au stade de Colombes, une victoire historique contre l’Angleterre, la reine de la compétition, pour la première fois de l’histoire ! De bon augure pour une banque qui a déjà fait du ballon ovale l’un des piliers de sa politique sportive, voire de sa culture d’entreprise.

© Archives historiques - Equipe première du CASG (1925-1926) ; matchs du CASG 1926