Société Générale déjà à l'heure anglaise ! (1999)

Automne 1999. Après avoir éliminé les All Blacks, le XV de France se hisse jusqu'en finale de la Coupe du Monde. Partenaire de la Fédération française de Rugby, Société Générale est en première ligne des sponsors officiels pour couvrir le dernier grand événement sportif du siècle.

Dimanche 31 octobre 1999. Au coup de sifflet final, les joueurs tricolores exultent et entament un tour d'honneur pour saluer leurs supporters. Sur la pelouse de Twickenham, le XV de France vient d'arracher à la Nouvelle-Zélande, contre toute attente, une place en finale de la Coupe du Monde de Rugby. Au terme d'une rencontre de haut niveau, riche en rebondissements et d'une rare intensité, les coéquipiers de Fabien Galthié ont accompli un véritable exploit en dominant les All Blacks de Jonah Lomu, favoris de la compétition, sur le score de 43 à 31. Si leurs précédentes sorties n'incitaient pas à l'optimisme, les Bleus ont su se hisser à la hauteur de l'événement pour détromper les pronostics et faire taire leurs détracteurs. Emmenés par leur capitaine Raphaël Ibanez, ils ont trouvé les ressources pour inverser le cours du match et imposer un style de jeu porté vers l'avant et basé sur l'engagement collectif, le sens tactique, la vitesse et l'anticipation. Certes, une semaine plus tard, à Cardiff, le sacre mondial leur échappe face aux Wallabies. Mais le XV de France a marqué les esprits en offrant aux amateurs du ballon ovale le plus beau moment d'émotion de l'épreuve avec, au passage, une belle leçon d'abnégation.

Pendant les cinq semaines de la compétition, Société Générale est aux avant-postes. Fidèle à son engagement de fond dans le monde de l'ovalie, le Groupe est le seul partenaire officiel français du dernier grand événement sportif du siècle. Après 1991, c'est la deuxième fois qu'il parraine la Coupe du Monde. Pour en assurer la promotion, l'horizon du sponsoring s'est considérablement élargi. La culture rugby qui imprègne les équipes de l'entreprise a permis la mise en place d'un programme d'animations très diverses. D'autant que si le Royaume-Uni a accueilli l'épreuve, certains matchs se sont déroulés en France et ont bénéficié d'une couverture médiatique de premier plan. À l'antenne, la présence de la banque a été assurée à l'aide de bandes annonces, de génériques, ainsi que par des incrustations du logo rouge et noir en cours d'émission, sans compter les panneaux implantés autour du terrain. L'utilisation de produits dérivés, quant à elle, s'est avérée un franc succès. Environ 200 000 articles ont été distribués aux clients et aux collaborateurs, parmi lesquels la peluche Dewi, mascotte officielle de la compétition. Pour créer du lien et renforcer l'aspect festif de l'événement, le Groupe a organisé des jeux concours pour gagner des places et des retransmissions de matchs en agence. Une initiative bienvenue en termes de retombée d'image pour la marque Société Générale.

Le formidable parcours du XV de France s'est traduit par des audiences télévisées encore jamais vues pour le ballon ovale. En France comme à l'étranger, le grand public s'est enthousiasmé pour la génération dorée des Pelous, Ntamack, Castaignède, Dominici et Benazzi. Synonyme d'engagement fort, individuel et collectif, et d'une volonté d'avancer ensemble en se dépassant, leur performance a fait honneur aux valeurs que s'attache à cultiver Société Générale.

© Archives Historiques Société Générale