Position du Groupe suite au Brexit

Après le choix des citoyens britanniques de sortir de l’Union Européenne, une longue période de négociations va s’ouvrir pour redéfinir les relations économiques entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne à l’avenir. Société Générale suivra de près l’évolution des discussions et leurs conséquences à court, moyen et long terme.

Quoi qu’il en soit, opérant à partir d’une double plateforme Paris-Londres, le Groupe saura s’adapter en temps utile pour servir au mieux ses clients internationaux, européens et britanniques. Londres restera une grande place financière internationale, Société Générale poursuivra son développement au Royaume-Uni.

BREXIT, le point de vue de Frédéric Oudéa

51,9 % out, 48,1 % in, les britanniques ont choisi leur camp, et nous ne pouvons que prendre acte de leur décision souveraine.
A titre personnel je suis très triste de cette décision, d’autant plus que je garde de mes années londoniennes un souvenir particulier... Lire le point de vue de Frédéric Oudéa sur LinkedIn
Le Brexit est un “stress test live” qui montre la solidité des banques. Lire l’interview de Frédéric Oudéa dans les Echos

"On a desserré le frein à main de l'Union"

Lorenzo Bini Smaghi, Président du Conseil d'administration de Société Générale, livre dans Le Point son analyse sur le Brexit : "L'Union doit profiter du départ des Britanniques pour adresser aux Européens un message fort de courage, d'espoir et d'ambition."

Lire l'analyse de Lorenzo Bini Smaghi dans le Point