Message
Frédéric Oudéa

Interview

« Pour Société Générale, être une entreprise responsable est au cœur même de la vocation de nos métiers et l’essence de la banque relationnelle de référence que nous voulons être. En étant un acteur clé du financement de l’économie, présent dans 67 pays, notre mission est d’offrir les meilleures solutions pour conseiller et connecter les individus, les entreprises et les institutions, pour les accompagner dans le développement de leurs projets, la gestion de leurs moyens financiers et la couverture de leurs risques, en s’assurant de générer un impact positif à long terme sur l’environnement qui nous entoure, en étant solidaires et attentifs aux différentes parties prenantes de notre écosystème.

En 2016, Société Générale a mis en œuvre son engagement pris lors de la COP21 d’aligner ses financements pour limiter l’augmentation de la température de l’atmosphère terrestre à moins de 2 °C à l’échéance 2100, en décidant d’arrêter tous les nouveaux financements de projets de centrales thermiques au charbon ou des infrastructures associées et en doublant son soutien aux financements des énergies renouvelables qui s’est concrétisé notamment par sa participation à tous les projets d’éoliens offshore européens. Elle a également réalisé avec succès en septembre dernier sa seconde opération obligataire à impact positif en faveur du climat, conformément au Manifeste pour une finance à impact positif du Programme des Nations Unies signé en 2015, une initiative où nous avons joué un rôle moteur afin d’identifier les impacts environnementaux et sociaux de nos activités et à les réduire dans le respect des meilleures pratiques internationales.

En ligne avec notre volonté d’être un acteur bancaire de tout premier plan au niveau mondial pour nos réalisations RSE et notre transparence, nous avons en 2016 conforté notre positionnement dans le premier quartile des banques participant à l’évaluation extrafinancière RobecoSam. »