La finance verte pose de nouveaux jalons au Moyen-Orient

Avec le déploiement par Masdar d'options de financement vertes, jusque-là inédites dans la région, une nouvelle étape est franchie en faveur du développement durable.

Véhicule Autonome

Masdar, investisseur dans les technologies vertes et l'immobilier durable aux mains du gouvernement des Émirats arabes unis (EAU), a conclu une facilité de crédit vert renouvelable, la première du genre au Moyen-Orient et dernier exemple en date de l'engagement des EAU en faveur du développement durable. Le prêt sera utilisé pour les besoins des activités stratégiques de Masdar au sens large, qui agissent au service de la diversification de l'économie des EAU et de ses sources d'énergie dans l'intérêt de ses générations futures.

En déployant de nouveaux outils de financement, Masdar ouvre la voie à d'autres emprunteurs locaux et régionaux qui pourront envisager de tels engagements grâce à ses facilités de crédit et contribuer ainsi aux objectifs énergétiques du pays à horizon 2050. Les EAU visent à augmenter de 25 % à 50 % la contribution des énergies vertes dans le mix énergétique total, à réduire l'empreinte carbone de la production électrique de 70 % et à accroître le rendement énergétique des particuliers et des entreprises de 40 %.

La nouvelle facilité verte fournit des liquidités au service des besoins généraux de l’entreprise et montre que Masdar instaure une plus grande indépendance et une plus grande discipline financière, conformément à sa stratégie de croissance. C'est la première fois que nous contractons un emprunt au niveau de l'entreprise, séparément de Mubadala, ce qui nous permet d’être plus agiles et plus réactifs

Niall Hannigan, Directeur financier de Masdar

La création de Masdar en 2006, déjà pionnière en soi par son positionnement de champion des énergies vertes dans un pays aux sols riches en pétrole, a fait des EAU un leader régional et un acteur international majeur en matière d’énergies renouvelables et de développement urbain durable. Le pays abrite également le plus grand parc solaire monosite au monde. La première obligation verte au Moyen-Orient a d’ailleurs été émise par une banque basée aux Emirats Arabes Unis.

Nous sommes ravis d'accompagner Masdar dans cette opération historique. Elle s'inscrit dans la lignée du soutien continu que nous apportons à Masdar et des efforts incessants du Groupe Société Générale pour accompagner ses clients engagés en faveur des valeurs environnementales et sociales et ayant adopté une stratégie CSR ambitieuse à long terme.

Zulfiqar Khan, Banquier Conseil et Responsable de la Relation avec les clients Corporate pour la zone Moyen-Orient, Dubaï et EAU chez Société Générale

Chiffres clés

A travers le déploiement de nouveaux outils de financement, Masdar aide les E.A.U. à atteindre leurs objectifs énergétiques à horizon 2050, qui sont :

  • Réduire l'empreinte carbone de la production électrique de 70%

  • Accroître le rendement énergétique des particuliers et des entreprises 40%

  • Augmenter la contribution des  énergies vertes dans le mix énergétique total de 25% à 50%

Le prêt Masdar est nouvelle étape marquante dans le soutien de longue date de Société Générale aux objectifs des EAU et témoigne de l’engagement continu de la banque en matière de financement durable. Société Générale est intervenu en qualité d'arrangeur principal mandaté et de teneur de livres pour la facilité de crédit de trois ans, qui comporte un certain nombre de « caractéristiques vertes » destinées à soutenir une activité économique durable et respectueuse de l'environnement. Masdar s'engage à rendre compte annuellement de ses performances par rapport aux objectifs de durabilité, et notamment du remplacement des émissions de CO2, de la production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables et de la quantité de dioxyde de carbone émise lors de la production, du transport et de la fabrication des matériaux de construction.