Octobre 2016 – Engagements climat : Société Générale annonce l’arrêt des financements dédiés au charbon et renforce son soutien aux énergies renouvelables

A la veille de la Conférence des Parties (COP22), et dans le prolongement de ses engagements pris lors de la COP 21, Société Générale annonce l’arrêt des financements dédiés aux activités charbon et le renforcement de son engagement en faveur des énergies renouvelables. La banque se conforme ainsi au scénario de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), visant à limiter à 2 degrés Celsius le réchauffement climatique de notre planète.

Société Générale poursuit son engagement en faveur de la transition énergétique, et annonce l’arrêt de l’ensemble de nouveaux financements de projets de centrales thermiques au charbon ou des infrastructures associées, partout dans le monde. Cette décision prendra effet au 1er janvier 2017.

Cette annonce renforce les décisions prises en 2015 d’arrêter les financements des projets de développement de mines de charbon et des financements de projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE à revenus élevés.

Ces évolutions sont retranscrites dans les politiques sectorielles du groupe, Mines et Centrales Thermiques au charbon, qui fixent le cadre des offres de services financiers de Société Générale dans les secteurs d’activité où la banque intervient.

La banque va par ailleurs réduire ses encours de crédit à l’industrie du charbon, avec un objectif de ramener la part du charbon dans la production d’électricité financée par la banque à 19% à fin 2020, en ligne avec le scénario 2 degrés de l’AIE.

Lire l'intégralité du communiqué de presse

Voir l'infographie

Novembre 2015 - Société Générale s’engage en faveur du climat

Société Générale annonce la mise en place d’une politique climat visant à mettre en cohérence et à renforcer les différentes actions initiées par la Banque depuis plusieurs années afin de favoriser le financement de la transition énergétique et de réduire l’empreinte carbone de ses activités.

L’enjeu clef de la 21e conférence des parties sur le climat, COP21, qui s'est ouverte à Paris à la fin du mois de novembre 2015, était de définir les actions à mettre en œuvre dans le monde pour éviter un réchauffement moyen supérieur à 2 degrés de l’atmosphère terrestre à l’horizon 2100. La politique climat de Société Générale vise à contribuer à cet objectif et repose sur les engagements suivants :

  • Doublement des financements aux énergies renouvelables d’ici à 2020
  • Réduction des activités liées au charbon pour s’inscrire d’ici à 2020 sur la trajectoire du scénario 2 degrés de l’Agence Internationale de l’Energie
  • Arrêt des financements des projets de développement de mines de charbon
  • Arrêt des financements de projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE à revenus élevés
  • Adhésion au « Soft Commodities Compact » dont l’objectif est de lutter contre la déforestation
  • Développement des financements à Impact Positif, sous l’égide de l’UNEP-FI
  • Nouvelle réduction de 20 % de l’empreinte carbone du Groupe pour compte propre à horizon 2020
  • Mise en place d’un cadre de pilotage et de suivi de nos actions cohérent avec les « Principles for Mainstreaming Climate Actions Within Financial Institutions »

Bilan de la COP21 vu par Emmanuel Martinez, Directeur Environnement de Société Générale

Les banques françaises engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique

Rapport Banque et climat 2015