Frédéric Oudéa Directeur général

Nous sommes résolument engagés dans les transformations positives des sociétés et des économies. Nous voulons apporter des
solutions innovantes et responsables qui aient
un impact positif. La prospérité de l’Europe,
le développement durable de l’Afrique, la lutte
contre le réchauffement climatique, la sécurisation
de l’épargne ou encore l’écomobilité sont des enjeux clés auxquels nous allons contribuer activement.

28 novembre 2018 - Les engagements et réalisations de Société Générale pour la lutte contre le réchauffement climatique

  • Alignement des activités du Groupe d’ici à 2020 sur la trajectoire de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) visant à limiter à 2°C le réchauffement climatique
  • Mix énergétique de la production d’électricité financée par la Banque à mi 2018 :
         - Réduire la part du charbon : 19,3% - en ligne avec l’objectif de 19% à 2020 (exclusion de tous les financements dédiés au charbon) 
         - Accélérer la part des énergies non carbonées : 48,7% - dont près de 42% d’énergies renouvelables
     
  • 100 milliards d’euros destinés au financement de la transition énergétique entre 2016 et 2020 : objectif réalisé à 58% au T3-2018
         - 42 milliards d’euros d’émissions d’obligations vertes
         - 16 milliards d’euros dans le secteur des énergies renouvelables
     
  • Lancement de l’initiative “Grow with Africa” pour le développement durable et bas carbone de l’Afrique


Dès 2015, à l’occasion de la COP 21 et des Accords de Paris, Société Générale a pris des engagements forts pour aligner ses activités d’ici 2020 sur la trajectoire de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) visant à limiter à 2°C le réchauffement climatique.
Cet engagement s’est traduit par une politique volontariste et responsable qui consiste à accompagner proactivement les clients dans leur transition énergétique en accélérant son soutien aux énergies renouvelables tout en réduisant progressivement ses activités liées aux énergies les plus carbonées.
Pour piloter cet engagement global, le Groupe met en place des outils de gouvernance, de gestion des risques, de mesure et de suivi pour être en capacité d’apporter les réponses les mieux adaptées à la transformation qui s’opère à travers la décarbonisation de l’économie.

Engagement de pilotage en ligne avec les scénarios de l’AIE
Dès 2016, la Banque a ainsi mis en place une méthodologie robuste visant à piloter le suivi de ses financements charbon avec un objectif de ramener la part du charbon dans la production d’électricité financée par la banque à 19% à fin 2020, en ligne avec le scénario 2 degrés de l’AIE.
Nos réalisations à mi 2018 :
     • le Groupe a déjà presque atteint l’engagement qu’il s’était fixé pour 2020 puisque la part du charbon
       dans le mix énergétique de la production d’électricité financée est de 19,3%
     • la part des énergies non carbonées dans ce mix de financement atteint 48,7%, dont près de 42%
       d’énergies renouvelables

Engagement en faveur de la transition énergétique
En 2017, Société Générale s’est fixé pour objectif de contribuer à lever 100 milliards d’euros de financements destinés à la transition énergétique entre 2016 et 2020 et de faire un reporting régulier de ses réalisations.
Société Générale a annoncé avoir atteint 58% de son objectif au T3-2018 :
     • 42 milliards d’émissions d’obligations vertes dirigées ou co-dirigées par la Banque, ce qui représente
       50 transactions réalisées dans le monde entier 16 milliards de conseil et financement dans le secteur
       des énergies renouvelables
Société Générale soutient le secteur du financement des énergies renouvelables depuis plus de 10 ans, et figure aujourd’hui parmi les leaders mondiaux.

Engagement à réduire les activités liées aux énergies fossiles
Société Générale a été parmi les premières banques internationales en 2016 à limiter son soutien au secteur du charbon (extraction et production d’électricité).
La Banque a exclu tous les financements dédiés au charbon partout dans le monde.
Le Groupe a également adopté en 2018 des politiques d’exclusion des activités d’exploration et d’extraction des sables bitumineux et du pétrole en Arctique.

Engagement à réduire l’empreinte carbone des activités propres
Société Générale a décidé en 2017 d’accélérer son programme de réduction carbone 2014-2020, et a ainsi renforcé son objectif de réduction de son empreinte carbone à hauteur de 25% d’émissions de CO2 par employé à horizon 2020.

Rôle moteur dans le développement durable et bas carbone de l’Afrique
S’appuyant sur sa large présence historique dans 19 pays d’Afrique, Société Générale a placé le développement durable du continent africain au coeur de ses priorités stratégiques. A travers l’annonce de son initiative « Grow with Africa », le Groupe s’engage à jouer un rôle moteur avec les acteurs du secteur privé et public dans le développement durable et bas carbone de l’Afrique.

« Engagée dans les transformations positives de nos sociétés et de nos économies, Société Générale
a pleinement intégré les enjeux de développement durable dans sa stratégie. La transition énergétique et le développement durable de l’Afrique sont deux enjeux collectifs majeurs auxquels nous pouvons et voulons contribuer. Notre engagement volontariste de contribuer à lever 100 milliards d’euros de financements destinés à la transition énergétique à horizon 2020 est réalisé à 58%. Nous voulons continuer de travailler avec les différents acteurs pour converger vers des scénarios et méthodologies communes pour réussir ensemble la transition énergétique nécessaire. Nous lançons par ailleurs notre initiative « Grow with Africa » pour unir nos forces pour l’avenir du continent qui est déterminant pour ses populations et le monde tout entier ».

Frédéric Oudéa, Directeur général de Société Générale 

Lire le communiqué de presse