Voltaire Design : une startup artisanale au galop !

Huit ans après sa création, Voltaire Design est devenue l’un des leaders mondiaux de la selle d’équitation très haut de gamme portée par un modèle original de startup artisanale.

Du Pays Basque aux États-Unis

Tout a commencé en 2010 dans un garage à Espelette, au Pays Basque. Brice Goguet a l’idée de créer des selles d’équitation sur mesure très haut de gamme. Et comme il sait le marché français saturé, il décide de commercialiser ses produits directement aux États-Unis, un pays où il a vécu. Et le voilà parti pour un vaste road-trip qui l’a amené à sillonner 46 des 50 états américains. Objectif ? Présenter ses produits à des cavaliers professionnels ou amateurs participant à des compétitions. « Au début, comme mon budget était serré, je passais souvent mes nuits dans des campings » souligne Brice. Très vite, une rencontre va tout changer. « 6 mois après le lancement de l’entreprise, j’ai croisé Beezie Madden sur une compétition de saut d’obstacles. C’est un peu comme si j’avais rencontré Roger Federer dans le monde du tennis. Je lui ai proposé d’essayer une de nos selles. Elle a accepté. Après deux compétitions remportées, elle l’a adoptée avant de devenir tout naturellement l’égérie de Voltaire Design. » À partir de là, tout est allé très vite, grâce notamment à la viralité des réseaux sociaux. Aujourd’hui, le groupe réalise 12 M€ de CA consolidé dont 85 % à l’export – principalement aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne – avec une progression de son activité de +30 % par an.

Le design provoque le buzz

Parmi les ingrédients du succès de l’entreprise, le design a joué un rôle particulier. « Nous avons bousculé les codes traditionnels de l’univers de l’équitation avec une nouvelle couleur bleu azur turquoise qui plaît beaucoup. » Un autre détail a généré un coup de buzz. « La partie cachée de nos selles est composée d’une toile cirée reprenant des motifs du Pays Basque. Cela a donné l’idée à un journaliste américain de nous comparer à la très prestigieuse marque de chaussures Louboutin avec ses fameuses semelles rouges. »

Une nouvelle selle connectée

Voltaire Design mise sur des produits traditionnels mais également sur l’innovation avec par exemple “Blue Wing”. Il s’agit d’une nouvelle génération de selle intelligente, hyper légère, développée avec Equisense, une startup spécialisée dans les produits connectés adaptés au cheval. « La technologie embarquée permet de comprendre les mouvements du cheval et de les accompagner afin de lui donner autant de liberté que possible. Il peut ainsi libérer son potentiel. Le cavalier à accès à de multiples données comme le temps passé à chaque allure ou encore le nombre de sauts effectués. » Les Américains adorent et le carnet de commandes s’envole littéralement.

Le bien-être de l’animal, la performance du cavalier

Voltaire Design revendique la création de selles d’exception qui contribuent au bien-être animal. « Si un cavalier est mal installé, il pourra le signifier. Un cheval n’est pas en mesure de le faire. Nous imaginons nos selles comme des outils au service du confort et de la performance du binôme formé par le cavalier et son cheval. » Cette recherche d’osmose entre l’homme et l’animal se traduit très concrètement dans les locaux de l’entreprise où les salariés peuvent venir travailler avec leur chien ou leur chat.

Miser sur la croissance organique

100 % indépendante, l’entreprise fonde son développement sur une croissance organique sans rechercher la performance à tout prix. « Nous définissons au début de l’année un objectif et après nous nous concentrons sur notre activité. » Fin 2016, elle a repris la marque Forestier, un sellier fondé en 1950 alors en redressement judiciaire. Depuis, l’entreprise explose ses ventes. « Nous avons atteint en 12 mois nos objectifs à 3 ans. Leviers de la nouvelle stratégie ? Rationalisation de la gamme de produits passant de 51 à 5 modèles et repositionnement de la marque sur le très haut de gamme sur mesure à vocation sportive. » Voltaire Design se diversifie également avec Rebelle, une nouvelle marque de selles toujours haut gamme mais commercialisées uniquement en ligne. Argument de poids ? Des tarifs 40 % moins chers. « Au-delà du prix, nous proposons au consommateur un nouveau mode d’accès au produit puisqu’ils peuvent essayer la selle avant de l’acheter pour seulement 10 € ». Et si vous vous rendez sur le site – excellent benchmark en termes d’innovation marketing – vous serez sûrement surpris. Rebelle joue à fond la carte de la connivence et tutoie ses futurs clients !

Un mode de recrutement original

Voltaire Design emploie déjà 150 collaborateurs et accélère son rythme de recrutements avec la création de 30 nouveaux postes chaque année. Là encore, l’entreprise utilise un mode de sélection original. « Nos entretiens d’embauche sont fondés sur les qualités du candidat et pas sur ses compétences. Nous sommes plus attachés à ce que les personnes sont qu’à ce qu’elles savent. » Une fois en poste, l’entreprise utilise une méthode de management très positive. « Nous mettons tout en œuvre pour que nos collaborateurs puissent exprimer l’intégralité de leur potentiel. Nous commençons par leur laisser un maximum d’autonomie afin d’identifier les qualités de chacun puis nous misons sur leurs points forts. » Cette stratégie suppose aussi de savoir se séparer rapidement des personnes ne partageant pas la philosophie de l’entreprise, en bonne intelligence. « J’ai la chance de m’appuyer sur des équipes extraordinaires où tout le monde joue le jeu malgré une organisation qui ne cesse d’évoluer au rythme de notre croissance. Notre projet d’entreprise est simple : nous voulons faire toujours mieux et surtout prendre du plaisir ensemble. » Et Brice est particulièrement reconnaissant de cette implication. Lui qui déclare ne s’être jamais versé un euro de dividende a fait monter au capital des salariés historiques pour les remercier de lui avoir fait confiance. Côté rémunération, il précise gagner beaucoup moins comparé à ses premiers postes lors de sa sortie de l’ESSEC mais l’œil pétillant il précise tout simplement : « Je m’éclate ! ».

Un partenaire financier proactif et hyper-réactif

Au quotidien, Voltaire Design s’appuie sur différents partenaires financiers, dont Société Générale. « La banque m’a été recommandée par un ami entrepreneur, producteur de fromages basques. Le premier rendez-vous s’est bien passé et nous avons débuté notre collaboration par le financement d’un bâtiment de 1 800 m2, notre nouveau siège et atelier de fabrication. Il accueille aujourd’hui 70 personnes à Biarritz mais aussi des startups comme Sofia Genetic spécialisée dans l’Intelligence Artificielle appliquée à la recherche sur le cancer. Nous avons face à nous des interlocuteurs proactifs et hyper-réactifs qui nous mettent en relation avec des experts du groupe. Par exemple, nous sommes en train de mettre en place un programme d’intéressement avec une filiale de Société Générale. La banque nous aide vraiment à grandir. En février dernier, nous avons été invités à un événement exclusif, le Top. Le principe ? Tout comme un speed dating, participer à des rencontres de 7 minutes avec des dirigeants exécutifs du CAC 40. Résultat, nous avons noué des liens extrêmement précieux avec LVMH, Kering ou encore JC Decaux. » Et le bénéfice est très concret : « Si je m’interroge sur une question stratégique, je peux les appeler directement. »

Une vision positive de l’avenir

Brice envisage l’avenir très favorablement. « Nous allons poursuivre notre développement en capitalisant sur les marchés sur lesquels nous sommes déjà bien positionnés. Notre enjeu immédiat consiste à répondre à la très forte demande avec le plus haut niveau de qualité. Lorsque l’on est convaincu par ce que l’on fait, tout devient beaucoup plus simple. »

Une nouvelle expérience digitale avec ses clients

Face aux puissantes enseignes de la grande distribution, Tennispro joue la carte de l’hyperpersonnalisation à visage humain à travers un modèle hybride fondé sur le commerce en ligne et un réseau international de franchisés.

Lire l'article sur Tennispro