MCA Handicap : quand croissance d’entreprise rime avec inclusion sociale

épingler l'article

Depuis sa reprise en 2010, MCA Handicap a quadruplé son chiffre d’affaires grâce notamment à l’élargissement de son offre avec l’aménagement du domicile de personnes en situation de handicap. Rencontre avec Guillaume Tardy qui témoigne sur sa vision de l’inclusion.

À la question peut-on diriger une entreprise spécialisée dans l’accompagnement du handicap sans être personnellement touché, Guillaume Tardy, gérant de MCA Handicap répond « probablement non ». La raison? Deux frères en situation de handicap et une histoire personnelle qui lui a fait vivre des moments douloureux où des personnes changeaient parfois de trottoir lors de leur passage.

Un marché à fort potentiel

Ces événements ont directement influencé son parcours professionnel. En 2009, durant ses études, il a l’opportunité d’effectuer un stage chez MCA Handicap, une entreprise spécialisée dans les équipements de véhicules pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Quand le dirigeant de l’époque décide de céder son entreprise, c’est tout naturellement qu’il propose de racheter l’entreprise fin 2010. Son ambition ? Développer l’activité commerciale en proposant un accompagnement sur mesure de ses clients avec des produits de qualité vendus au prix juste. Et cela a parfaitement fonctionné.

En à peine 9 ans, MCA Handicap est passé d’un CA de 200 K€ à plus de 900 K€ grâce notamment au lancement d’une nouvelle activité, l’aménagement des domiciles avec par exemple des rampes extérieures ou encore des monte-escaliers. Pour Guillaume, le potentiel de ce marché est largement sous-estimé. « C’est un marché comme un autre mais qui doit être abordé avec une grande éthique. Comme c’est notre cas, autant que nous soyons les leaders. » Parmi les sources de développement, le chef d’entreprise savoyard note une hausse des accidents de la vie comme les AVC qui touchent désormais des personnes de moins de 30 ans mais aussi les besoins liés au vieillissement de la population des baby-boomers. « En favorisant leur mobilité, nous leur permettons de conserver leur autonomie. C’est un véritable enjeu de santé publique ! »

MCA Handicap

Emploi & Handicap : un vivier d’accélération pour l’entreprise

Si le thème de l’inclusion notamment des personnes handicapées est très en vogue, Guillaume mesure tout le chemin qui reste à accomplir. « Nous sommes encore très loin de nos voisins européens situés dans les pays nordiques en particulier sur le plan de l’emploi. Chez eux, une personne en situation de handicap à totalement accès à l’emploi. En France, c’est beaucoup plus compliqué. Pourtant, rien n’empêche un collaborateur de travailler derrière un bureau même s’il a une jambe ou un bras déficient. » Et dans ce domaine, pas question de miser sur l’incantation.

MCA Handicap a récemment recruté une personne en situation de handicap avec déjà un excellent bilan à tirer. « Ce nouveau commercial a tout de suite fait l’unanimité auprès de nos clients car il comprend parfaitement leurs difficultés et met tout en œuvre pour leur apporter le plus de facilité. Côté équipes internes, c’est un réel enrichissement pour nous tous. Bien évidemment, il ne faut pas avoir de vision angélique des choses. Nous avons dû investir pour adapter son poste de travail et parfois, compte tenu de la maladie rare dont il est atteint, il peut ne pas être totalement à 100%. Mais cela fonctionne parfaitement. Nous sommes confrontés à la même interrogation d’un recruteur face à une femme enceinte. Doit-on éviter de la recruter parce qu’elle va devoir s’arrêter pour un congé maternité et plus tard devoir sûrement garder un enfant malade à la maison ? C’est le regard de la société qui doit changer et dans ce domaine, nous avons tous un rôle à jouer pour reprendre la devise de la Fondation Perce-Neige. »

Croissance raisonnée et locale

Dans un monde poussé par la croissance rapide, Guillaume envisage un développement mesuré et local pour maintenir le lien de proximité avec ses clients. « Nous sommes leaders sur les deux Savoie (73 et 74) et cela me convient parfaitement. Je préfère investir sur le renforcement du service client. » MCA Handicap va ainsi ouvrir en juin un nouveau magasin à Villaz près d’Annecy. L’approche ? Proposer des produits les plus adaptés à la perte de mobilité mais aussi indiquer aux personnes les aides dont ils peuvent bénéficier et qu’ils ne connaissent pas toujours. 

« Comme je vous le disais, nous avons tous le pouvoir de transformer le regard de la société sur le handicap. Voilà pourquoi, j’ai souhaité que le magasin soit au premier étage et pas au rez-de-chaussée pour aller contre les stéréotypes. Oui c’est possible de monter un étage pour une personne à mobilité réduite. Il faut juste adapter le lieu… pas la personne à son environnement ! »

Les personnes en situation de handicap ont des compétences mais également un savoir-être unique à partager. C’est une grande source de richesse encore inexploitée pour le monde de l’entreprise.

Guillaume Tardy, Dirigeant de MCA Handicap

Un engagement communicatif

L’engagement de Guillaume dépasse les murs de son entreprise. Avec 4 amis entrepreneurs, il a monté une association proposant une vision très positive de la prise en charge du handicap. « J’allais fréquemment au festival de musique Musilac à Aix-les-Bains. Je me suis rendu compte que le carré VIP était inaccessible aux personnes à mobilité réduite. Alors j’ai proposé à l’organisation d’aménager un espace pour eux. Ils ont accepté et cela a donné naissance à une très belle initiative.

Nous avons récolté 100 000 €, essentiellement auprès de mécènes privés. Grâce à ce montant, nous avons pu aménager un nouvel espace VIP dédié aux PMR et surtout, nous invitons des personnes en situation de handicap à assister aux concerts avec leurs amis et leur famille. C’est pour moi un exemple d’inclusion positive. Les personnes sont dans la vie et en tant qu’entrepreneur engagé je remplis ma mission en mobilisant d’autres dirigeants qui deviennent à leur tour des acteurs de ce changement. »

Une même vision avec handicap

Guillaume Tardy est client de Société Générale depuis la reprise de l’entreprise. C’est notamment la banque qui a financé le projet de création du nouveau magasin. « Ils m’ont tout de suite fait confiance. Je pense que cela tient notamment à la très forte proximité que nous entretenons dans nos relations. Et je sais que Société Générale accompagne le handicap et notamment des handisportifs de haut niveau. C’est un élément qui nous rapproche à travers le partage d’une vision commune de l’avenir. »

Une vision volontaire de l’avenir

Quand on lui pose la question sur sa façon de voir l’avenir, Guillaume répond qu’il passe par un nouveau regard que les personnes « valides » portent sur le handicap mais aussi les entreprises. « Les personnes en situation ont de handicap ont des compétences mais également un savoir-être unique à partager. C’est une grande source de richesse encore inexploitée pour le monde de l’entreprise. »

Delfingen s’engage en faveur d’une mondialisation solidaire

L’équipementier automobile Delfingen a su transformer une entreprise familiale en un leader mondial en misant sur l’écoute client, l’agilité et une forte culture d’entreprise partagée par ses 2 400 collaborateurs répartis dans 19 pays.

Lire l'article sur Delfingen