Principes de l'ONU contre la discrimination des LGBTI en entreprise

Caroline Guillaumin Directrice des Ressources Humaines et de la Communication du Groupe

En soutenant les principes de l'ONU pour les LGBTI dans le monde du travail, nous réaffirmons notre engagement dans la lutte contre toutes les formes de discrimination.

Le groupe vient de soutenir les principes directeurs de l’ONU en matière de lutte contre les discriminations des LGBTI à destination des entreprises. Quels sont-ils ?

L’ONU appelle depuis plusieurs années les entreprises à s’engager dans la lutte contre les discriminations faites envers les LGBTI. Pour l’ONU, les entreprises peuvent promouvoir la diversité et une culture de respect et d’égalité sur le lieu de travail et auprès de ses parties-prenantes. Je suis convaincue que Société Générale, avec près de 150 000 collaborateurs dans une soixantaine de pays, peut jouer un rôle important dans ce combat.

Pour aider les entreprises, l’ONU a édicté cinq principes directeurs :
1. Respecter les droits humains des salariés, clients, parties prenantes LGBTI
2. Eliminer les discriminations à l’égard des LGBTI dans l’entreprise
3. Apporter un soutien aux salariés LGBTI
4. Prévenir les atteintes aux droits humains dans ses activités avec ses fournisseurs, clients, distributeurs… et insister pour que ses partenaires en fassent de même
5. Agir dans la sphère publique pour contribuer à la lutte contre les abus à l’égard des populations LGBTI dans les pays où elles opèrent.

Ces principes sont autant de moyens par lesquels les entreprises peuvent participer à la lutte contre les discriminations.
 

Pourquoi Société Générale soutient ces principes directeurs ?

Société Générale est attachée à développer une culture de banque responsable, en accord avec nos valeurs. Dans ce cadre, notre politique de diversité s’attache à lutter contre les biais et à instaurer une culture inclusive dans le respect des droits humains. Nous sommes activement engagés depuis 2004 dans la lutte contre toute forme de discrimination, avec notamment notre charte de la diversité ou la signature des Women’s Empowerment Principles.
Par notre soutien aux principes de l’ONU contre les discriminations faites aux LGBTI, il s’agit ici de réaffirmer cet engagement vis-à-vis de nos collaborateurs et de nos parties-prenantes.
Je veux rappeler que chaque collaborateur est considéré de façon égale, sans discrimination et sans préjugé quelles que soient ses croyances, ses origines, son orientation sexuelle et son identité de genre.  La diversité est un des facteurs clés de la performance en entreprise et nous avons tout à gagner, tant collectivement qu’individuellement, à ce que nos collaborateurs se sentent libres et protégés au travail.

Concrètement, quels sont les impacts de ce soutien ?

Ce soutien est un signal fort : nous ne tolérons aucun acte ou parole discriminante envers les LGBTI. Un process de droit d’alerte est mis en place depuis 2013, pour que chacun puisse émettre une alerte s’il est victime ou témoin de discrimination, quelle que soit la nature de celle-ci. J’encourage tous les collaborateurs à s’en saisir, si nécessaire. 

La diversité et l'inclusion chez Société Générale Americas

Pour Damian Smith, responsable de la diversité et de l'inclusion chez Societe Generale Americas "Dans le monde de l’entreprise, on peut facilement se laisser piéger par toute la rhétorique à la mode autour de la diversité. Mais la réalité est qu’aujourd'hui, pour qu’une entreprise soit concurrentielle et qu’elle réussisse, la diversité est une nécessité qui va bien au-delà du simple argument marketing fondé sur le bien-être."

Lire la tribune de Damian Smith