ZenWeShare : au service de la connaissance client

Mouvements de souris, scrolling, déplacements sur une surface tactile, utilisation d’un clavier physique ou virtuel, appareil connecté… La façon dont vous interagissez avec un site en dit long sur vous. ZenWeShare fait parler des milliers de paramètres (3 500, pour être précis !) pour aider les entreprises à mieux connaître leurs clients.

« C’est du machine learning, explique Kevin Becker, cofondateur de ZenWeShare. Pour "entraîner" notre algorithme, nous avons à la fois créé nos propres plateformes de sondage, pour comprendre les préférences et la personnalité des utilisateurs et confronter les informations recueillies aux données d’interaction que nous enregistrons sur les plateformes de nos clients, et bénéficié du feedback d’importants partenaires. Cela a permis à l’outil d’apprendre très vite et d’évoluer à partir de millions de profils différents. »

Ainsi, l’algorithme développé par ZenWeShare est capable de déduire un grand nombre d’indicateurs visant à mieux connaître l’utilisateur et, in fine, le client. Par exemple, quel canal de contact privilégier ? Est-ce qu’il vaut mieux appeler les personnes, leur envoyer un e-mail ou un sms, leur proposer un rendez-vous en face à face ? Quelles sont les thématiques qui leur tiennent à coeur ? Sont-ils plus sensibles à l’aspect innovant d’un produit ou d’un service, à sa dimension communautaire, à son impact environnemental ?

Vers une connaissance client plus large

Petit retour en arrière. Tout commence en 2013, lorsque Benoit Allibe, le fondateur historique de ZenWeShare, créé un passeport de confiance numérique permettant aux utilisateurs des sites de consommation collaborative, comme Airbnb ou BlaBlaCar, de regrouper leurs évaluations sur un seul un profil. Kevin rejoint l’aventure début 2014 et l’équipe cherche alors à valoriser les données recueillies, notamment auprès des assureurs.

En échangeant avec ces derniers, ils se rendent compte que cette connaissance client, bien que approfondie, est trop restreinte car le nombre de Français inscrits sur des plateformes collaboratives est insuffisant. Les compagnies d’assurance préfèrent connaître un peu tout le monde plutôt que connaître très bien peu de gens. « Nous avons dû revoir notre copie, raconte Kevin. Après plusieurs mois de réflexion, nous avons développé cette expertise d’analyse de l'interaction des visiteurs sur un site pour en dégager des tendances. »

« Une équipe qui vit avec et pour les startups »

Ces discussions autour de la connaissance client ont notamment été menées avec Axa, lorsque ZenWeShare intègre, fin 2014, son programme Smart Data for Customer Intelligence, lancé en partenariat avec Paris&Co. Un an plus tard, la startup initie donc son pivot et passe trois mois, de novembre 2015 à janvier 2016, à Lisbonne dans le cadre d’un programme d’accélération proposé par Deloitte. Une période de sprint, pendant laquelle l’équipe se concentre sur le développement de la solution (aujourd’hui proposée aux compagnies d’assurance et aux banques, mais aussi aux sites e-commerce, aux instituts d’études ou aux médias) et la préparation du pitch. Et c’est en mai 2017 qu’ils arrivent sur Le Plateau, dont ils ont rencontré l’équipe grâce à l’un de leurs investisseurs.

« C’était à un moment où nous avions besoin de se recentrer sur nous, d’avoir un environnement de travail sain et professionnel, et c’est ce que l’on a senti en visitant #LePlateau, se souvient Kevin. Non seulement, nous y avons effectivement trouvé l’ambiance de travail que nous cherchions, mais aussi une équipe que l’on n’attendait pas. Des personnes qui sont présentes au quotidien, qui sont au milieu des startups, vivent avec et pour les startups, et les font vraiment interagir. C’est la promesse de tous les programmes d'accompagnement, mais c’est rare que cela se réalise. »

Comprendre nos clients, établir avec eux la meilleure relation possible, c’est évidemment une ambition que nous portons chaque jour. Flore Jachimowicz, Responsable du Plateau et des partenariats

En arrivant sur #LePlateau, ZenWeShare espérait également être mis en relation avec les métiers de Société Générale. Promesse tenue, puisqu’ils sont entrés en contact avec les entités Assurance et Banque de détail de Société Générale. « Comprendre nos clients, établir avec eux la meilleure relation possible, c’est évidemment une ambition que nous portons chaque jour. La solution que développe ZenWeShare nous a semblé riche de promesse, affirme Flore Jachimowicz. C’est la raison pour laquelle nous les avons mis en contact avec les différentes business units susceptibles de faire appel à eux et les retours sont déjà très positifs ! » La Responsable du Plateau et des partenariats espère que les premières expérimentations pourront commencer début 2018.

Quels conseils donneriez-vous à une startup qui veut effectuer un pivot ?

« Il faut faire très attention à l’argent. Une startup qui est engagée dans une trajectoire claire peut se projeter avec un business plan, elle dispose de premières métriques, peut plus facilement lever des fonds, etc. C’est beaucoup plus compliqué lorsque l’on fait un pivot. Définir précisément l’activité, développer un MVP (produit minimum viable), le tester avec ses premiers clients et partenaires… Cela prend au minimum un an. Si vous n’avez pas une réserve d’argent suffisante, vous risquez de vous retrouver à mi-parcours devant un fonds d’investissement qui va, soit refuser votre dossier et vous devrez cesser votre activité, soit vous imposer des conditions défavorables car ils savent que vous ne pouvez rien faire d’autre. »

Les dates clés ZenWeShare

  • Mars 2013 : Création de ZenWeShare.
  • Novembre 2013 : ZenWeShare remporte le concours 101 projets, lancé par Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon.
  • Premier semestre 2014 : Lancement du passeport de confiance en ligne, encore exploité aujourd’hui en partenariat avec la MAIF.
  • Fin 2014 : ZenWeShare rejoint le programme Smart Data for Customer Intelligence d’Axa et Paris&Co et entame des discussions autour de la connaissance client.
  • Fin 2015 : ZenWeShare initie son pivot
  • De novembre 2015 à janvier 2016 : La startup passe trois mois à Lisbonne dans le cadre du programme d’accélération Deloitte Digital Disruptors.
  • Avril 2016 : Première levée de fonds de 250k€ auprès d’un fonds corporate.
  • Une deuxième levée de fonds est prévue pour début 2018.

Publié le 11/01/2018