15/02/2018

NEWSROOM

Société Générale révolutionne l’ouverture de compte à distance

• Pour la 1ère fois en France une banque permet l’ouverture d’un compte à distance sans versement obligatoire en utilisant la reconnaissance biométrique faciale par selfie dynamique pour identifier le futur client.
• D’ici 2020, Société Générale vise 30 % d’ouvertures de comptes initiées en ligne (vs 10% actuellement).

Dans un monde transformé par les nouvelles frontières technologiques et les usages des consommateurs, Société Générale réaffirme son ambition d’être la banque de référence en termes de satisfaction clients. Une banque centrée sur des services à haute valeur ajoutée et dotée d’interfaces « phygitales » (digital et humain).

78% des Français estiment d’ailleurs que les banques « utilisent bien » la complémentarité de ces modes de contact selon l’étude1 Ipsos / Société Générale Les banques et leurs clients… à l’heure du « tout digital ». La banque étant par ailleurs le seul secteur pour lequel les Français ne souhaitent pas voir un canal se substituer à l’autre2.


Créer un standard
Dans ce contexte, Société Générale lance une nouvelle solution qui révolutionne l’ouverture de compte à distance. Ce service innovant tire parti des nouvelles technologies pour répondre à une règle du Code Monétaire et Financier3 qui impose des vigilances strictes dans ce domaine. Par exemple, la nécessité d’effectuer un 1er versement depuis un compte déjà ouvert à son nom dans une autre banque à défaut de pouvoir identifier la personne dans le respect des règles de conformité qui s’appliquent aux banques. Une mesure pénalisante pour les clients désireux d’ouvrir leur premier compte bancaire, soit une personne sur deux effectuant la démarche depuis le site Société Générale.

Ainsi cette nouvelle solution garantit l’identification en temps réel du futur client et remplace le 1er versement4. Ce dispositif allie des technologies de pointe pour authentifier le prospect (biométrie faciale) à une approche relationnelle forte (un échange vidéo avec un conseiller Société Générale). Les reconnaissances biométriques se font en toute transparence avec le client (recueil de son accord préalable).

 

Ouvrir un compte en quelques minutes
Le futur client télécharge l’application Société Générale. Il clique sur « Devenir Client » et se laisse guider dans les différentes étapes :
1. Il renseigne les informations personnelles indispensables puis choisit son offre et son agence.
2. Il transmet ses pièces justificatives (par photos/fichiers numérisés) et prend un selfie dynamique (sur plusieurs angles).
3. Une première reconnaissance biométrique est effectuée et confrontée avec une des 2 pièces d’identités recueillies.
4. Il échange par vidéo tchat avec un conseiller Société Générale, soit immédiatement, soit en programmant un rendez-vous (une deuxième reconnaissance faciale est réalisée durant cet entretien vidéo).
5. Le contrat est signé à distance via la signature électronique, le nouveau client a maintenant un compte et accès à son RIB dans les 24h00.

 

Une solution co-construite, simple et hautement sécurisée
Pour développer cette solution, la banque a mené une démarche inédite de co-construction associant ses clients, les autorités de régulation (CNIL et ACPR) et IDEMIA, le leader de l’identité augmentée dont les algorithmes de reconnaissance faciale sont reconnus au niveau mondial5.

S’agissant de la vérification opérée sur le selfie dynamique, celle-ci résulte de l’exécution d’un algorithme de reconnaissance faciale qui permet de comparer la photo du titre d’identité à différentes photos (profil, face, yeux ouverts ou fermés) prises pendant le selfie dynamique. Les performances de cette opération d’authentification par biométrie faciale sont dix fois supérieures aux capacités de reconnaissance humaine. Cette opération, en temps réel, donne lieu à l’établissement d’un score de fiabilité d’identification. La même opération biométrique est renouvelée lors du vidéo tchat avec le conseiller. Aucune donnée biométrique n’est conservée, seuls les résultats des contrôles effectués à chaque reconnaissance biométrique sont stockés par Société Générale.

 

Société Générale est la 1ère banque en France à recevoir l’accord de la CNIL pour déployer cette technologie disruptive de reconnaissance biométrique faciale dans le domaine commercial.

La biométrie faciale apparaît comme une innovation utile à un Français sur deux (51 %), devant le paiement sans contact par mobile (46 %) et la commande vocale (44 %) selon l’étude Ipsos/Société Générale1.

 

« Nous adaptons en permanence nos services aux nouveaux comportements des clients. J’ai la conviction que nous créons aujourd’hui un standard dans l’ouverture de compte à distance. C’est en effet un moment clé, tant pour le client que pour la banque et avec ce nouveau dispositif nous lui apportons plus de simplicité, de sécurité tout en étant accompagné. Il démontre notre capacité à proposer des services utiles et innovants, dans une démarche de co-construction avec des acteurs incontestés du secteur » explique Laurent Goutard, Directeur de la Banque de Détail Société Générale en France.

 

D’ici 2020, la banque vise 30 % d’ouvertures de comptes initiées en ligne (vs 10 % actuellement).

La solution sera disponible sur smartphone IOS et Android.

Retrouvez plus d'informations sur cette nouvelle ouverture de compte à distance dans le dossier de presse : cliquez ici.

 

1 - Etude Ipsos / Société Générale Les banques et leur clients… à l’heure du « tout digital » ? réalisée auprès d’un panel représentatif de 1000 personnes - Janvier 2018 : cliquez ici

2- Les clients des banques ont d’ores et déjà des pratiques hybrides et agiles : si 30% des clients considèrent avoir comme mode principal de contact avec leur banque les outils digitaux, la même proportion déclare que leur contact principal est le contact humain sur place ou à distance et davantage ne peuvent pas choisir de mode de contact principal (39%) et répondent « les deux, cela dépend des situations ».). Pour tous les autres secteurs, les clients privilégient nettement soit le contact digital (les impôts, les opérateurs téléphoniques, les fournisseurs d’énergie), soit le contact humain (les mairies, les médecins).

3 - Pour les ouvertures de compte à distance, le Code Monétaire et Financier demande  au moins deux des mesures de vigilance complémentaires suivantes :  (i) obtenir une pièce justificative supplémentaire permettant de confirmer l'identité de la personne,(ii)  mettre en œuvre des mesures de vérification et de certification de la copie du document officiel par un tiers indépendant de la personne à identifier ; (iii) exiger que le premier paiement des opérations soit effectué en provenance ou à destination d'un compte ouvert au nom du client.

4 - Ces reconnaissances ne sont pas obligatoires. Le prospect peut opter pour une ouverture de compte avec un 1er versement.

5 - IDEMIA occupe la 1ère place du «Face Recognition Vendor Test » selon le NIST (National Institute of Standards and Technology) : https://www.nist.gov/programs-projects/face-recognition-vendor-test-frvt-ongoing. IDEMIA se positionne comme un partenaire de ses clients banques de détail pour les accompagner dans leur transformation digitale. Pour en savoir plus www.IDEMIA.com

Pour aller plus loin

Flux RSS des communiqués de presse

Choisissez votre thème

Tous :

Acquisitions :

Acquisitions :

Appointments :

Autre :

Banking products and services :

Business launch :

Co-entreprise :

Co-entreprise :

Communiqués financiers :

Corporate and Social Responsibility :

Financial operations :

Financial releases :

Gouvernance :

Governance :

Human resources :

Internet :

Internet :

Internet / e-banking :

Internet / e-banking :

Joint Ventures :

Joint Ventures :

Lancement d'activité :

Mécénat, publicité, sponsoring :

Nominations :

Opérations financières :

Other :

Partenariat :

Partenariat :

Patronage, advertising, sponsoring :

Produits et services bancaires :

Responsabilité Sociétale et Environnementale :

Ressources humaines :

Résultats :

Results :

Stratégie :

Strategy :