Dans le cadre d’une démarche responsable, et avec la volonté de renforcer notre engagement, nous avons décidé de prendre de nouvelles mesures fortes en faveur d’une économie moins carbonée, avec d’une part l’objectif de contribuer à lever 100 milliards d’euros de financements destinés à la transition énergétique à horizon 2020 et d’autre part le renforcement de notre politique sectorielle environnementale et sociale Pétrole et Gaz.

Frédéric Oudéa, Directeur général

Stratégie Climat

Société Générale renforce ses engagements en faveur du climat qui visent à aligner ses activités au scénario 2° C de l’Agence Internationale de l’Energie. Ces décisions constituent une nouvelle étape pour la Banque en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Elles s’inscrivent dans notre ambition d’être un partenaire de confiance, engagé en faveur des transformations positives, avec la volonté d’intégrer nos objectifs en matière de Responsabilité Sociale et Environnementale dans le développement de nos activités.

Développement du financement de la transition énergétique

Objectif de financements d'ici 2020 : 15 Mds euros dans les énergies renouvelables

Nous nous fixons comme objectif de contribuer à lever 100 milliards d’euros de financement destinés à la transition énergétique entre 2016 et 2020. Le Groupe apportera sous la forme de conseil et de financement une contribution d’environ 15 milliards d’euros au secteur des énergies renouvelables - secteur sur lequel la banque figure parmi les leaders mondiaux - et vise à diriger (ou co-diriger) des émissions de Green bonds pour un montant nominal d’environ 85 milliards d’euros sur la période. Société Générale s’engage à faire un reporting régulier des montants réalisés.
L’offre consolidée en matière de « Finance Durable et à Impact Positif » au sein des activités de banque de grande clientèle et solutions investisseurs participera à l’atteinte de ces objectifs.

Nous sommes conscients du rôle des acteurs économiques dans la transition vers une économie moins carbonée et entendons être un acteur clé de la transition énergétique.
Le Groupe contribue activement au développement des nombreux marchés où il intervient et soutient les efforts des gouvernements et du secteur privé dans leur transformation vers une économie bas carbone en ciblant :

  • la diversification des sources de production d’énergie avec le financement accru du secteur des énergies renouvelables ;
  • la réduction des consommations d’énergie de ses clients ;
  • l’accroissement des actions de transition énergétique et d’adaptation au changement climatique dans les pays en développement et particulièrement en Afrique, l’attraction des investisseurs sur ces projets.

À fin 2017, le montant total a atteint 38,65 milliards d’euros et se décompose de la manière suivante :

  • conseil et financement une contribution de 8,3 milliards d’euros au secteur des énergies renouvelables (sur 15 milliards d’euros d’engagements) ;
  • direction ou co-direction d’émissions de Green bonds pour un montant nominal de 30,4 milliards d’euros (sur 85 milliards d’euros d’engagements).

Renforcement des politiques E&S du Groupe
Société Générale ne financera plus les activités de production de pétrole issu de sables bitumineux partout dans le monde, ni de production de pétrole en Arctique.

De plus, le Groupe conditionnera son soutien aux entreprises du secteur Pétrole et Gaz à la mise en en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, de mesures de limitation du brûlage en torchère continu et des émissions de méthane. Le Groupe conditionnera également son soutien aux entreprises utilisant les techniques de fracturation hydraulique à la mise en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, des meilleures pratiques Environnementales & Sociales, en ligne avec les Règles d’Or de l’AIE.

Société Générale a publié la mise à jour de sa politique E&S sur le secteur Pétrole et Gaz au cours du premier trimestre 2018. Une méthodologie de suivi des activités du Groupe dans le secteur de l’énergie, dans une optique d’alignement avec un scénario 2°C, sera par ailleurs développée d’ici à fin 2018. Le Groupe s’engage également à faire un reporting régulier sur la performance E&S de son portefeuille Pétrole et Gaz.

Enfin, Société Générale s’engage à renforcer, partout dans le monde, ses standards sur le respect des droits des populations autochtones, en ligne avec les standards internationaux.

Notre politique sectorielle « charbon », contribue tout particulièrement à la gestion du risque climat, avec notamment l’arrêt des financements dédiés de centrales thermiques au charbon, de mines de charbon ou d’infrastructures associées, partout dans le monde.

Réduction de l’empreinte carbone du Groupe
Nous allons renforcer notre objectif de réduction de notre empreinte carbone à hauteur de 25 % de ses émissions de CO2 par employé à horizon 2020 par rapport à 2014, grâce en particulier à notre initiative innovante de taxe carbone interne.

Rôle moteur dans développement durable et bas carbone de l’Afrique
Nous avons placé le développement durable du continent africain au cœur de nos priorités stratégiques et nous nous engageons à jouer un rôle moteur avec les acteurs du secteur privé et public dans le développement bas carbone de l’Afrique, notamment dans le domaine des infrastructures énergétiques, indispensables à la croissance économique durable de ces pays. Cette dynamique d'appui au développement de l'Afrique s'ancre dans les engagements historiques de la banque aux côtés de partenaires locaux et internationaux, tels que les institutions de microfinance, les fonds d’impact ou des programmes internationaux de soutien aux PME locales. Elle vise un développement durable et un impact positif conçu dans un cadre collaboratif et inclusif.

Pour en savoir plus, consultez la rubrique Agir contre le réchauffement climatique
Pour en savoir plus, consultez la rubrique sur le Financement de la transition énergétique
Plus d’information sur les politiques sectorielles de Société Générale
Pour en savoir plus, consultez la rubrique Afrique Dynamique 
Pour en savoir plus, consultez Développer une Finance durable à impact positive

La gestion des risques liés au changement climatique
Une analyse approfondie a été réalisée en 2016 par la direction des risques en collaboration avec la direction RSE et présentée au Comité des risques début 2017. Les risques liés au changement climatique (risques physiques et de transition) ne constituent pas une catégorie nouvelle de risques mais un facteur aggravant des types de risques pris en compte dans le dispositif de gestion des risques (et particulièrement crédit, risque opérationnel, et risque lié aux activités d’assurance).
Depuis novembre 2017, la RSE participe et donne son avis lors des comités des risques Groupe sectoriels sensibles aux enjeux RSE et climatiques.

Société Générale a par ailleurs développé une méthodologie de suivi de ses encours dans le secteur du charbon afin de mettre en œuvre son engagement de s’aligner sur le scénario 2 degrés de l’Agence Internationale de l’Environnement en 2020.

Les risques liés au changement climatique sont gérés à travers l’analyse courante des risques de crédit (analyses macro-économiques et analyse du projet et/ou client), par des politiques sectorielles (notamment dans les secteurs charbon, pétrole et gaz) et par la gestion des émissions sur le compte propre.

Dans la gestion courante des risques de crédit, le risque lié au changement climatique est intégré dans les études macro-économiques et macro-sectorielles actualisées semestriellement, ainsi que des analyses de risques de crédit individuelles pour les pays et secteurs les plus exposés.

Afin de le rendre opérationnel, l’engagement d’alignement sur la trajectoire 2°C est peu à peu décliné sur certains secteurs d’activité que la Banque soutient au travers de ses financements et autres services en fonction des priorités identifiées par les outils de pilotage et la Direction des risques. Le secteur énergétique occupe une place centrale, du fait de son importance en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de sa position au cœur de l’économie.

Plus d’information sur les politiques sectorielles de Société Générale

La gestion de nos propres implantations participe à prévenir les risques physiques liés aux changements climatiques dans le cadre de la gestion de nos risques opérationnels. Pour les activités de compte propre (émissions de fonctionnement), le Groupe réalise une campagne annuelle de collecte de l’ensemble des données environnementales relatives aux consommations d’énergies dans les immeubles et de l’informatique (y compris datacentres hébergés), aux déplacements professionnels, aux transports marchandises (courrier, économat, transport de fonds, etc.), aux consommations de papiers (bureautique et destinés à la clientèle), aux déchets produits et à la consommation d’eau. Des actions et programmes environnementaux sont menés afin de réduire l’impact carbone du Groupe.

Plus d’information sur la méthodologie de reporting dans la rubrique Ambition et Gouvernance RSE

Réduire l’empreinte carbone du Groupe

Dans le cadre de son programme de réduction carbone 2014- 2020, Société Générale a décidé de réduire de 25 % ses émissions de CO2 et d’intégrer ses déchets, en 2017, dans l’empreinte carbone du Groupe.

En matière de réduction d’émissions de Gaz à effet de serre (GES), Société Générale s’est dotée d’un mécanisme incitatif qui mise explicitement sur la créativité de ses équipes. Le Groupe est en effet l’une des premières banques à avoir mis en place un outil de gouvernance intégré en 2011, fondé sur une « taxe carbone interne », actuellement de 10 euros par tonne de CO2 émise. Les fonds ainsi levés auprès des différentes lignes métiers servent à financer des initiatives internes d’efficacité environnementale.
En cinq ans, le cumul des montants alloués de la taxe carbone interne ont permis de distinguer 240 initiatives sur 27 pays participants sur quatre continents avec les bénéfices suivants pour 3,1 millions d’euros de dotation moyenne/an :

  • 95 millions d’euros d’économies récurrentes depuis 5 ans en frais généraux ;
  • plus de 38 000 tonnes de CO2 évitées depuis 5 ans (soit près de 2,3 % des émissions du Groupe sur 5 ans) ;
  • 220 GWh d’énergie économisée depuis 5 ans (soit 5,3 % de la consommation totale d’énergie du Groupe sur 5 ans).

De son côté, la direction des Achats, acteur important de l’ambition RSE du Groupe, veille à diminuer l’empreinte environnementale des achats de la Banque.

Pour en savoir plussur la Réduction impact carbone
Pour en savoir plus sur les Achats Responsables

Taxe carbone interne Société Générale