Frédéric Oudéa Directeur général

Engagée dans les transformations positives de nos sociétés et de nos économies, Société Générale a pleinement intégré les enjeux de développement durable dans sa stratégie.

Stratégie Climat

Dès 2015, à l’occasion de la COP 21 et des Accords de Paris, Société Générale a pris des engagements forts pour aligner ses activités d’ici 2020 sur la trajectoire de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) visant à limiter à 2°C le réchauffement climatique.

Cet engagement s’est traduit par une politique volontariste et responsable qui consiste à accompagner proactivement les clients dans leur transition énergétique en accélérant son soutien aux énergies renouvelables tout en réduisant progressivement ses activités liées aux énergies les plus carbonées.

Pour piloter cet engagement global, le Groupe met en place des outils de gouvernance, de gestion des risques, de mesure et de suivi pour être en capacité d’apporter les réponses les mieux adaptées à la transformation qui s’opère à travers la décarbonisation de l’économie. 

Engagement de pilotage en ligne avec les scénarios de l’AIE
Dès 2016, la Banque a ainsi mis en place une méthodologie robuste visant à piloter le suivi de ses financements charbon avec un objectif de ramener la part du charbon dans la production d’électricité financée par la banque à 19% à fin 2020, en ligne avec le scénario 2 degrés de l’AIE.

Nos réalisations à mi 2018 :

  • le Groupe a déjà presque atteint l’engagement qu’il s’était fixé pour 2020 puisque la part du charbon dans le mix énergétique de la production d’électricité financée est de 19,3%
  • la part des énergies non carbonées dans ce mix de financement atteint 48,7%, dont près de 42% d’énergies renouvelables

Le Groupe a renforcé sa gouvernance en intégrant la revue des risques liés au climat dans sa politique globale de gestion des risques et en définissant des indicateurs de vulnérabilité pour les clients dans les secteurs les plus intensifs en carbone.

Société Générale s’engage à décliner d’ici 2020 un alignement dans chacun des secteurs les plus critiques pour réussir la transition énergétique.  Le Groupe souhaite à cette fin poursuivre les travaux engagés avec les différentes parties prenantes pour la définition de scénarios et de méthodologies communes en faveur d’une transition énergétique responsable.

Engagement en faveur de la transition énergétique

Objectif de financements d'ici 2020 : 15 Mds euros dans les énergies renouvelables

En 2017, Société Générale s’est fixé pour objectif de contribuer à lever 100 milliards d’euros de financements destinés à la transition énergétique entre 2016 et 2020 et de faire un reporting régulier de ses réalisations.

Société Générale a annoncé avoir atteint 58% de son objectif au T3-2018 :

  • 42 milliards d'euros d’émissions d’obligations vertes dirigées ou co-dirigées par la Banque, ce qui représente 50 transactions réalisées dans le monde entier
  • 16 milliards d'euros de conseil et financement dans le secteur des énergies renouvelables

Société Générale soutient le secteur du financement des énergies renouvelables depuis plus de 10 ans, et figure aujourd’hui parmi les leaders mondiaux. La Banque accompagne et finance à la fois la recherche et le développement des nouvelles technologies renouvelables, les grands projets d’infrastructures, comme les start-up innovantes. Au total, la Banque est intervenue dans 36 transactions dans les énergies renouvelables dans toutes les régions du monde en 2017.

En 2018, Société Générale a annoncé l’acquisition de Lumo, la plate-forme pionnière d’épargne participative dédiée aux énergies renouvelables. Fintech française, Lumo accélère la transition énergétique depuis 2012 en proposant aux particuliers et aux entreprises de participer au financement d’une sélection de projets d’énergies renouvelables en France.

L’offre consolidée en matière de « Finance Durable et à Impact Positif » au sein des activités de banque de grande clientèle et solutions investisseurs participe à l’atteinte de ces objectifs. Société Générale veut renforcer son rôle de pionnier dans la définition de la Finance à Impact Positif avec l’UNEP-FI, et ses nouvelles extensions présentées au GlobalRound Table Summit, qui constituent une réponse au financement des Objectifs de Développement Durable définis par les Nations Unies.

Renforcement des politiques E&S du Groupe
Société Générale ne financera plus les activités de production de pétrole issu de sables bitumineux partout dans le monde, ni de production de pétrole en Arctique.

De plus, le Groupe conditionnera son soutien aux entreprises du secteur Pétrole et Gaz à la mise en en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, de mesures de limitation du brûlage en torchère continu et des émissions de méthane. Le Groupe conditionnera également son soutien aux entreprises utilisant les techniques de fracturation hydraulique à la mise en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, des meilleures pratiques Environnementales & Sociales, en ligne avec les Règles d’Or de l’AIE.

Société Générale a publié la mise à jour de sa politique E&S sur le secteur Pétrole et Gaz au cours du premier trimestre 2018. Une méthodologie de suivi des activités du Groupe dans le secteur de l’énergie, dans une optique d’alignement avec un scénario 2°C, sera par ailleurs développée d’ici à fin 2018. Le Groupe s’engage également à faire un reporting régulier sur la performance E&S de son portefeuille Pétrole et Gaz.

Enfin, Société Générale s’engage à renforcer, partout dans le monde, ses standards sur le respect des droits des populations autochtones, en ligne avec les standards internationaux.

Notre politique sectorielle « charbon », contribue tout particulièrement à la gestion du risque climat, avec notamment l’arrêt des financements dédiés de centrales thermiques au charbon, de mines de charbon ou d’infrastructures associées, partout dans le monde.

Engagement à réduire les activités liées aux énergies fossiles
Société Générale a été parmi les premières banques internationales en 2016 à limiter son soutien au secteur du charbon (extraction et production d’électricité).

La Banque a exclu tous les financements dédiés au charbon partout dans le monde.

Le Groupe a également adopté en 2018 des politiques d’exclusion des activités d’exploration et d’extraction des sables bitumineux et du pétrole en Arctique.

Concernant le gaz, qui est une énergie compatible avec la transition énergétique dans le monde (cf Sustainable Development Scenario de l’AIE), le Groupe a renforcé en 2017 sa politique sectorielle environnementale et sociale (E&S) pétrole et gaz pour mieux prendre en compte les impacts en appliquant les meilleurs standards, notamment concernant les mesures de limitation du brûlage en torchère continu et des émissions de méthane, le respect des Règles d’Or de l’AIE pour les entreprises utilisant les techniques de fracturation hydraulique et le respect des droits des populations autochtones

Pour en savoir plus, consultez la rubrique Agir contre le réchauffement climatique
Pour en savoir plus, consultez la rubrique sur le Financement de la transition énergétique
Plus d’information sur les politiques sectorielles de Société Générale
Pour en savoir plus, consultez la rubrique Afrique Dynamique 
Pour en savoir plus, consultez Développer une Finance durable à impact positive 
Voir l'infographie sur nos engagements en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique

Travaux collectifs
Les défis de plus en plus urgents du développement durable, et en particulier la lutte contre le réchauffement climatique, font partie de nos priorités. En conséquence, Société Générale s'est engagée à aligner sa stratégie d'ici 2020 pour chaque secteur essentiel au succès de la transition énergétique. Pour ce qui est des objectifs de l’Accord de Paris, nous sommes convaincus que nous devons partager les mêmes méthodes et cadres pour mesurer nos résultats et nos progrès. Nous sommes en faveur de travaux collectifs avec des pairs et différentes parties prenantes.

Principles pour un secteur bancaire responsable (disponible uniquement en anglais) - UNEP FINANCE INITIATIVE
RETHINKING IMPACT TO FINANCE THE SUSTAINABLE DEVELOPMENT GOALS (disponible uniquement en anglais) - UNEP FINANCE INITIATIVE
Les engagements de Katowice (disponible uniquement en anglais)

Respecter les principes communs à l'ensemble du secteur financier

 

La gestion des risques liés au changement climatique
Une analyse approfondie a été réalisée en 2016 par la direction des risques en collaboration avec la direction RSE et présentée au Comité des risques début 2017. Les risques liés au changement climatique (risques physiques et de transition) ne constituent pas une catégorie nouvelle de risques mais un facteur aggravant des types de risques pris en compte dans le dispositif de gestion des risques (et particulièrement crédit, risque opérationnel, et risque lié aux activités d’assurance).
Depuis novembre 2017, la RSE participe et donne son avis lors des comités des risques Groupe sectoriels sensibles aux enjeux RSE et climatiques.

Société Générale a par ailleurs développé une méthodologie de suivi de ses encours dans le secteur du charbon afin de mettre en œuvre son engagement de s’aligner sur le scénario 2 degrés de l’Agence Internationale de l’Environnement en 2020.

Les risques liés au changement climatique sont gérés à travers l’analyse courante des risques de crédit (analyses macro-économiques et analyse du projet et/ou client), par des politiques sectorielles (notamment dans les secteurs charbon, pétrole et gaz) et par la gestion des émissions sur le compte propre.

Dans la gestion courante des risques de crédit, le risque lié au changement climatique est intégré dans les études macro-économiques et macro-sectorielles actualisées semestriellement, ainsi que des analyses de risques de crédit individuelles pour les pays et secteurs les plus exposés.

Afin de le rendre opérationnel, l’engagement d’alignement sur la trajectoire 2°C est peu à peu décliné sur certains secteurs d’activité que la Banque soutient au travers de ses financements et autres services en fonction des priorités identifiées par les outils de pilotage et la Direction des risques. Le secteur énergétique occupe une place centrale, du fait de son importance en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de sa position au cœur de l’économie.

La gestion de nos propres implantations participe à prévenir les risques physiques liés aux changements climatiques dans le cadre de la gestion de nos risques opérationnels. Pour les activités de compte propre (émissions de fonctionnement), le Groupe réalise une campagne annuelle de collecte de l’ensemble des données environnementales relatives aux consommations d’énergies dans les immeubles et de l’informatique (y compris datacentres hébergés), aux déplacements professionnels, aux transports marchandises (courrier, économat, transport de fonds, etc.), aux consommations de papiers (bureautique et destinés à la clientèle), aux déchets produits et à la consommation d’eau. Des actions et programmes environnementaux sont menés afin de réduire l’impact carbone du Groupe.

Plus d’information sur la méthodologie de reporting dans la rubrique Ambition et Gouvernance RSE

Réduire l’empreinte carbone du Groupe

Société Générale a décidé en 2017 d’accélérer son programme de réduction carbone 2014-2020, et a ainsi renforcé son objectif de réduction de son empreinte carbone à hauteur de 25% d’émissions de CO2 par employé à horizon 2020. Cette démarche volontariste s’accompagne d’initiatives innovantes comme le dispositif de « taxe carbone interne », où la Banque fait figure de pionnier et sert aujourd’hui de référence à d’autres grands groupes. Enrichi au fil des ans, ce programme vertueux repose sur un mécanisme à double incitation : chaque année une taxe carbone est collectée auprès des entités du Groupe en fonction de leurs émissions de CO2 puis redistribuée pour récompenser les meilleures initiatives internes d’efficacité environnementale dans le cadre d’un concours.

Pour en savoir plussur la Réduction impact carbone
Pour en savoir plus sur les Achats Responsables

Taxe carbone interne Société Générale

S’appuyant sur sa large présence historique dans 19 pays d’Afrique, Société Générale a placé le développement durable du continent africain au cœur de ses priorités stratégiques. A travers l’annonce de son initiative « Grow with Africa », le Groupe s’engage à jouer un rôle moteur avec les acteurs du secteur privé et public dans le développement durable et bas carbone de l’Afrique, notamment dans le domaine des infrastructures énergétiques, indispensables à la croissance économique durable de ces pays; le développement des PME africaines ; le développement des financements innovants à destination des filières agricoles et du secteur de l’énergie pour y garantir un accès le plus large possible ; et le développement de l’inclusion financière en faveur des populations.