Merck

La connaissance du client, la clé de la réactivité

Grâce à sa relation de long terme avec Merck, Société Générale a pu accompagner le groupe pharmaceutique et chimique de manière très efficace dans une transaction stratégique, le rachat de l’américain Sigma Aldrich pour 17 milliards de dollars. Cette fusion-acquisition, la plus importante de 2014 en Europe, et la plus vaste opération réalisée par une société allemande depuis 2009, a permis à Merck de confirmer sa place de leader parmi les tout premiers acteurs mondiaux de son secteur.

La Banque de financement et d’investissement y a pris part avec des missions de souscripteur principal, de teneur de livre et d’arrangeur principal mandaté. « Société Générale a joué un rôle clé dans la r éussite de cette transaction majeur e pour nous  », apprécie Rando Bruns, Responsable Trésorerie de Merck KGaA. « La banque nous a permis de prendre des engagements très rapidement et, grâce à des processus très stricts, a garanti une confidentialité absolue des opérations malgré l’implication de plusieurs équipes. »

La Banque de financement et d’investissement a pu donner son engagement initial en moins de 24 heures sur un financement de 5,2 milliards de dollars, soit le tiers des 15,6 milliards de dollars requis. Cette réactivité est l’une de ses grandes forces et résulte d’une excellente connaissance de son client, nourrie par une longue relation de confiance. SG CIB est déjà intervenue auprès de Merck lors d’acquisitions très conséquentes, celle du leader suisse des biotechs, Serono, en 2006 pour 10,3 milliards d’euros, et celle de Millipore, société de biosciences américaine, pour 5,1 milliards d’euros en 2010.

« Nos équipes spécialistes du secteur et du conseil en notation entretiennent elles aussi un dialogue continu avec Merck, ce qui nous a permis de contribuer dès le départ à la recherche de cibles d’acquisition et à la réflexion en matière de notation », précise Guido Zoeller, Responsable pays Allemagne pour Société Générale. La syndication, la répartition de la dette vers d’autres financeurs acceptant d’en assumer une partie, a été achevée en trois semaines seulement.

Société Générale a joué un rôle clé dans la réussite de cette transaction majeure pour nous

Rando Bruns, Responsable Trésorerie de Merck KGaA