L'efficacité environnementale récompensée au sein de Société Générale

Société Générale, qui s’est engagée depuis 2007 dans une démarche volontariste de réduction de ses émissions de CO2, a été l’une des premières banques à instaurer une taxe carbone interne.

Chaque année, un montant est prélevé auprès des lignes métiers en fonction de leurs émissions carbone (10€/tCO2), et l’enveloppe ainsi constituée est utilisée pour financer des initiatives internes d’efficacité environnementale. Un dispositif inédit de redistribution interne, incitatif et vertueux.

Fin 2013, ce sont ainsi 28 initiatives internes d’efficacité environnementale qui ont été récompensées, recevant au total une enveloppe de 2,6 millions d’euros. Les actions menées concernent l’immobilier, l’informatique, le transport et le papier. L’ensemble de ces initiatives a permis une réduction de 2 574 tonnes de CO2, soit près de 1 % des émissions de gaz à effet de serre du Groupe. Toutes ces réductions énergétiques ont conduit à une économie annuelle et récurrente de 2,5 millions d’euros.

Après le succès de l’opération 2013, une nouvelle enveloppe atteignant 3,2 millions d’euros sera allouée en 2014 à des initiatives internes. Depuis l’obtention de la neutralité carbone en 2012, le Groupe a renforcé ses ambitions à travers un nouveau plan de réduction carbone à 3 ans. Il prévoit, d’ici 2015, la réduction des émissions de gaz à effet de serre par occupant de 26 %, pour atteindre 1,91 tonne de CO2 par occupant et par an, et une baisse de 24 % de sa consommation d’énergie (par rapport à 2007).