L’année 2013 apporte la confirmation de la solidité du modèle de banque universelle de Société Générale, à la fois résilient et générateur de croissance, dans un environnement toujours difficile.

Le produit net bancaire s’élève à 22,8 milliards d’euros, en hausse de + 4,3 % par rapport à 2012. Le plan d’économie a d’ores et déjà permis de sécuriser 350 millions d’euros en 2013. Le résultat net part du Groupe s’élève à 2,2 milliards, et a presque triplé par rapport à 2012. Retraités des éléments non-économiques et non-récurrents et des actifs gérés en extinction, le résultat sous jacent s’élève à 3,9 milliards d’euros, dégageant une rentabilité des fonds propres de 8,4 %. Compte tenu de ces résultats, le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée générale le versement en espèces d’un dividende de 1,00 euro par action portant le taux de distribution des bénéfices à 27 %, conformément à notre engagement.

Le Groupe enregistre une bonne performance opérationnelle dans tous ses métiers, avec une base de revenus solide, équilibrée entre ses trois piliers stratégiques. Les revenus des métiers progressent de + 2,8 % entre 2012 et 2013. La Banque de détail en France a affiché une bonne performance commerciale qui démontre la solidité de son fonds de commerce et l’engagement du Groupe dans le financement de l’économie. Le Groupe a également bénéficié de l’amélioration des revenus des activités en Russie et d’une performance toujours soutenue des métiers d’Assurance et de Financements spécialisés aux entreprises. Les revenus des activités de Banque de grande clientèle et solutions investisseurs progressent de façon significative, particulièrement dans les métiers de Banque de financement et d’investissement et dans les activités de Gestion d’actifs et de Banque privée. Cette évolution favorable témoigne de la pertinence d’un modèle centré sur le client et porteur de solutions innovantes.

La transformation structurelle du bilan est achevée, permettant au Groupe d’afficher des ratios de capital et de liquidité très solides et au-delà des exigences règlementaires. Le ratio Common Equity Tier 1 atteint ainsi 10,0 % dans le référentiel Bâle 3 dépassant l’objectif que nous avions annoncé en début d’année. Cette progression s’appuie sur une solide génération de résultats et a été notamment renforcée par l’achèvement du programme de cession des actifs gérés en extinction, et par les cessions d’actifs. La structure de financement du Groupe a été profondément remodelée, s’appuyant sur une dynamique de collecte de dépôts soutenue dans l’ensemble de ses activités, et l’allongement de ses sources de financement. Bénéficiant d’une situation de liquidité particulièrement forte, le Groupe a procédé au remboursement intégral des lignes de financement octroyées par la banque centrale européenne dans le cadre du programme LTRO mis en place fin 2011, début 2012.

Notre modèle de banque universelle, équilibré et agile, est bien adapté pour faire face aux nouveaux enjeux économiques, règlementaires et technologiques. Pour 2014 et au-delà, notre priorité sera de saisir les opportunités de croissance, en s’appuyant sur nos deux facteurs clés de différenciation : la satisfaction client et l’innovation. Société Générale présentera le 13 mai prochain son plan stratégique visant à porter la rentabilité des fonds propres à 10 % à horizon de fin 2015. Le Groupe a pour objectif de porter le taux de distribution des bénéfices à 40 % pour l’exercice 2014.

Cette nouvelle année marque également la célébration du 150e anniversaire du Groupe. Nous voulons saisir cette occasion pour puiser dans nos racines afin de bâtir la banque de demain au service de nos clients et de l’économie, et animée par la même volonté d’entreprendre, d’innovation et d’esprit d’équipe.

Je tiens à vous remercier pour votre fidélité au Groupe et votre confiance accordée aux femmes et aux hommes qui y travaillent. C’est une source de motivation supplémentaire pour exercer au mieux le passionnant et exigeant métier de banquier.

Frédéric Oudéa, Président-Directeur général