Notre Groupe affiche des résultats solides ce trimestre, grâce à la bonne performance commerciale des métiers, la maîtrise des frais généraux et la baisse du coût du risque. Les résultats de la revue de la qualité des actifs et des tests de résistance menés par la BCE confirment la solidité de notre bilan et la pertinence de notre modèle de banque universelle. La transformation entreprise depuis trois ans a porté ses fruits et le Groupe peut poursuivre avec confiance la mise en œuvre de son plan stratégique.

En France, en dépit d’un environnement économique atone et de taux d’intérêt historiquement bas, les activités de banque de détail ont bien résisté. Le développement commercial des trois enseignes s’est poursuivi avec une forte hausse des ouvertures de comptes à vue et une collecte dynamique des dépôts. Le Groupe a continué à soutenir l’économie : la production des crédits aux entreprises est ainsi en hausse. Le Groupe a lancé en septembre une offre spéciale de crédit en faveur de l’investissement des PME, TPE et professionnels.

Les revenus du pôle Banque de détail et Services Financiers Internationaux s’inscrivent en hausse, bénéficiant d’un portefeuille d’activités géographiquement bien équilibré. La croissance des encours de crédit est plus particulièrement marquée en Afrique, Russie et République tchèque. La contribution au résultat net du Groupe des activités en Russie est positive dans un contexte pourtant difficile. L’activité commerciale des métiers Assurance et Services financiers aux entreprises est restée quant à elle soutenue.

Dans le pôle de Banque de Grande Clientèle et Solution Investisseurs, l’activité a été ralentie pour les activités de marchés, en particulier sur les marchés actions, ainsi que pour les métiers titres et le courtage. En revanche, l’activité de financement et de conseil, sur laquelle le Groupe a décidé d’allouer davantage de ressources à moyen terme, s’est particulièrement distinguée avec des revenus en hausse. Les activités de gestion d’actifs et de banque privée connaissent une collecte positive.

Cette bonne performance commerciale des métiers s’est accompagnée d’une discipline rigoureuse sur les frais de gestion et d’une forte baisse du coût du risque. Avec un coût du risque à 58 points de base, le Groupe est d’ores et déjà en ligne avec son objectif à moyen terme annoncé lors du plan stratégique.

Au total le Groupe extériorise un résultat net de 836 millions d’euros. Ce résultat vient renforcer notre capital : le ratio Common Equity Tier One progresse ainsi de 10,2 % à 10,4 %.

Au cours de ce trimestre, la BCE a communiqué les résultats de la revue de la qualité des actifs et des tests de résistance. II s’agit d’un exercice de transparence sans précédent : il jette les bases de la nouvelle supervision bancaire unique en Europe et contribuera au renforcement de la confiance dans le secteur. Les tests de résistance ont mis en évidence la solidité financière du Groupe y compris dans un scénario de stress sévère, avec des ratios très supérieurs aux exigences fixées dans le cadre de ces tests. Ces exercices confirment la résilience du modèle de Société Générale et démontrent la solidité financière et la qualité de la gestion des risques du Groupe, qui a engagé une transformation en profondeur de son bilan depuis plusieurs années. Société Générale peut donc financer sa croissance dans les prochains trimestres en s’appuyant sur un bilan très solide.

Je tiens à vous remercier pour votre fidélité et la confiance que vous avez placée dans notre Groupe.

Frédéric Oudéa, Président-Directeur général