Société Générale a réalisé de très bons résultats au cours de ce premier semestre, grâce au dynamisme commercial de l’ensemble des métiers. Parallèlement notre Groupe a continué à renforcer son bilan, nous sommes ainsi bien positionnés pour tirer parti de la reprise économique en Europe. Tous les métiers de notre Groupe sont ainsi en ligne avec leurs objectifs, à la seule exception de la Russie où la situation se normalise progressivement.

Au premier semestre 2015, notre Groupe a dégagé des revenus en hausse de plus de 14 %  grâce à la contribution positive de nos trois grands métiers : Banque de détail en France, Banque de détail et Services Financiers Internationaux et Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs. Sur le premier semestre, nous dégageons ainsi un résultat net part de Groupe de 2,2 Md EUR en hausse de près de 78 %. Le bénéfice net par action, le BNPA, s’établit à 2,54 euros en forte progression par rapport au premier semestre 2014 (1,37 EUR).

Les activités de banque de détail en France ont confirmé leur dynamisme commercial avec une progression soutenue des encours de dépôts et une conquête de nouveaux clients toujours très active : nos trois enseignes Société Générale, Crédit du Nord et Boursorama ont ouvert 185 000 comptes à vue sur le semestre. Enfin et pour la première fois depuis plusieurs trimestres, les encours de crédits de la Banque de détail en France sont repartis à la hausse (+ 1,3 % sur le trimestre).

Les revenus du pôle Banque de détail et Services Financiers Internationaux s’accroissent sur le semestre de plus de 2 %, à périmètre et change constants, grâce à une dynamique commerciale soutenue dans nos réseaux en Europe de l’Ouest, dans les Balkans et en Afrique. L’activité a également été forte dans les services financiers aux entreprises et dans l’assurance. En Russie, le contexte économique reste dégradé mais l’activité commerciale se redresse progressivement et le coût du risque diminue.

Le pôle de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs a enregistré une hausse de ses revenus sur le semestre de près de 9 %, à périmètre et change constants, notamment grâce aux très bonnes performances des activités de marché actions et du métier financement et conseil. Le financement de ressources naturelles a ainsi réalisé un excellent trimestre, marqué par d’importantes transactions de financement de projets.

Les frais de gestion sont restés maîtrisés et nous avons sécurisé 97 % des objectifs de notre plan d’économies de 900 MEUR. Nous avons décidé de le prolonger avec une réduction supplémentaire de nos frais généraux de 850 MEUR sur la période 2015-2017. Quant au coût du risque commercial, il est en net repli à 49 points de base contre 61 points de base au premier semestre 2014.

A mi-parcours de son plan stratégique, notre Groupe est en bonne voie pour atteindre l’ensemble de ses objectifs, et dans certains cas de les dépasser. Notre ROE pro forma, mesure clé de la rentabilité de notre Groupe ressort au deuxième trimestre à 10,3 %, en ligne avec l’objectif de 10 % à fin 2016.

Dans les mois à venir nous continuerons à placer le client et le numérique au cœur de la transformation de notre modèle. Nos priorités seront de tirer parti du rebond attendu en Europe, de déployer notre stratégie digitale dans l’ensemble de nos activités et de poursuivre l’amélioration de notre efficacité opérationnelle. Notre ambition est de dégager une croissance rentable au service de nos clients et de nos actionnaires. Nous confirmons nos objectifs dans la poursuite de notre plan. Nous avons déjà sécurisé, compte tenu d’un BNPA de 2,54 EUR et d’un taux de distribution de 50 %, une provision pour dividende de 1,27 EUR par action soit plus que pour l’ensemble de l’année 2014.

Je tiens à vous remercier pour votre fidélité et la confiance que vous avez placées dans notre Groupe.

Frédéric Oudéa, Directeur général