« Mon moteur : le dépassement de soi et des objectifs fixés »

Après avoir remporté le Trophée du Grand Prix de l’entreprise familiale 2014 des Chênes en’Or, les Etablissements Winckelmans, dirigés par Xavier Subts, ont accepté de se livrer au jeu d’une interview croisée avec leur Conseiller de Clientèle Société Générale, Freddy Bouttier, à l’initiative de leur candidature.

Que vous a apporté l'aventure des Chênes ?

XAVIER SUBTS : Naturellement, la reconnaissance de notre savoir faire et de notre réussite, de notre longévité malgré toutes les difficultés que nous avons rencontré. La vague qui nous a transportés ne peut qu’être bénéfique et nous allons tenter de surfer dessus… Cette opération a également permis, chose plus inattendue, d’afficher une identité et une cohésion plus marquée au sein de l’entreprise entre les salariés qui, eux aussi, pour la première fois étaient reconnus !
Cette cohésion, nous avons également souhaité la rendre réelle en organisant à la suite de l’évènement, une fête avec les salariés pour célébrer cette récompense ; à notre grande surprise, nous avons rassemblé entre 70 et 80 % de nos collaborateurs ! Nous avons même été dépassés par l’engouement.

FREDDY BOUTTIER : Cette aventure m’a apporté une approche différente du chef d’entreprise. Elle m’a conforté dans l’idée que derrière les sociétés familiales, il y avait des hommes qui, pour transmettre leur société, étaient prêts à d’énormes sacrifices et devaient prendre des décisions, parfois difficiles, pour anticiper ou s’adapter aux évolutions de leur marché. Les nombreux entretiens avec les candidats ont permis de resserrer les liens avec nos interlocuteurs contribuant d’une certaine manière à faire évoluer l’image du banquier.

Quel est votre moteur dans votre activité au quotidien ?

XAVIER SUBTS : Mon moteur c’est le dépassement de soi et des objectifs que nous nous fixons à chaque instant. Mon credo : ne pas se reposer sur l’existant de peur qu’il ne devienne du passé. Au quotidien, ce moteur se traduit par l’aboutissement de productions, de développements, de commandes et la satisfaction de nos clients anonymes ou plus connus.

FREDDY BOUTTIER : Incontestablement, l’envie de satisfaire nos clients. Leurs besoins sont très différents, et au quotidien, mon rôle est de toujours trouver la solution la plus adaptée à leurs problématiques, tout en tenant compte de nos contraintes propres.

Comment imaginez-vous l’évolution de votre métier dans les années à venir ?

XAVIER SUBTS : Notre métier évoluera peu sur la façon de faire car nous avons sauté un grand pas ces dix dernières années, par contre nous allons devoir nous attacher à être force de proposition et activer de nouvelles tendances. Continuer à tendre vers de « l’orfèvrerie » pour ne pas vendre du carrelage que nous importerons en plus grand nombre qu’aujourd’hui des pays fabricants, qui sont dans le gigantisme des productions, mais avoir un créneau valorisant et valorisé qui se démarque et qui génère la convoitise. La French Touch doublée d’une histoire, d’un savoir-faire et d’une authenticité.

FREDDY BOUTTIER : La plupart des flux financiers étant dématérialisés et la tendance étant à la désintermédiation, le banquier devra garder une relation de proximité avec ses clients. La qualité du service et du conseil sera le premier élément différenciant. Etre proche de nos clients et les connaître sera un facteur clé du succès.