Données bancaires : gouvernance, valorisation, conformité

Dans un environnement plus digital, les données deviennent un élément important de la relation clients et leur volume explose. « Le développement de nouvelles technologies (big data, data visualisation) permet à Société Générale de développer de nouveaux services, mieux gérer ses risques et améliorer son efficacité opérationnelle. » Emmanuelle Payan, Chief Data Officer du Groupe, revient sur son rôle central dans la gouvernance et la valorisation de la donnée.

Emmanuelle Payan, Chief Data Officer chez Société Générale

En quoi consiste la fonction de Chief Data Officer?

En tant que CDO du Groupe, j'ai la responsabilité, avec l'ensemble des métiers et directions centrales, de définir puis de mettre en œuvre la stratégie des données du Groupe, avec trois objectifs principaux :

  • maintenir et améliorer la qualité des données du Groupe,
  • protéger et sécuriser les données de nos clients, qui sont de plus en plus attentifs à l'usage et à la sécurité de leurs données, afin de garantir leur confiance,
  • favoriser le développement des usages des données, pour améliorer le service client et développer de nouvelles opportunités.

La réalisation de ces objectifs nécessite une gouvernance solide des données, qui inclut leur recensement, la définition du niveau de qualité et de protection que nous souhaitons avoir pour chacune d'entre elles, ainsi que la définition des usages que nous souhaitons et pouvons en faire.

Pour conduire l'ensemble de ces actions, je m'appuie sur un réseau de Chief Data Officers, nommés dans les Pôles d'activités, les principales entités de la Banque et les Directions Centrales. Nous travaillons en étroite collaboration avec de nombreuses entités du Groupe, en particulier toutes les équipes utilisant des données (notamment les équipes marketing, mais aussi finance et risques), les équipes conformité et juridiques ainsi que les différentes DSI.

Quelles actions ont déjà été réalisées sur le sujet par le Groupe ?

Un certain nombre d'actions ont déjà été réalisées. A titre d'exemples, je peux citer des travaux de mise en qualité d'un premier ensemble de données prioritaires ont été engagés dans le cadre du programme de conformité à la règlementation BCBS239 (standards de qualité des données utilisées pour le pilotage des risques). Le Groupe a publié sa Charte Données de Société Générale, en élaborant un socle de principes, repris dans le code de conduite. De nombreuses initiatives de développement des usages données (plus de 120 recensées) ont été engagées. Certaines sont encore au niveau d'études ou de proof of concept. D'autres sont déjà en production.

Quels sont vos principaux enjeux ?

Accélérer le développement des usages des données, notamment en fluidifiant les relations entre les différents acteurs sur ces projets, assurer le respect dans la durée du Règlement Général de la Protection des Données (RGPD) qui entre en vigueur le 25 mai 2018, poursuivre les travaux d'amélioration de la qualité des données, notamment au regard de la réglementation BCBS239, et toujours continuer à faire en sorte que chaque collaborateur soit concerné pour répondre aux enjeux de la protection de la data !

Le Big Data en 3 minutes

La donnée, actif stratégique de Société Générale

La donnée est au cœur de la relation client et du dispositif du groupe Société Générale. Dans un environnement digital, la Banque améliore son service aux clients, la gestion de ses risques et son efficacité opérationnelle, grâce à l’utilisation des données, tout en assurant leur qualité, leur sécurité et leur protection.

Lire notre dossier sur la donnée