Marubeni exploite le soleil et le vent pour assurer un avenir moins pollué par le carbone en Asie

22/06/2020 : Marubeni a parrainé deux projets d'énergie renouvelable, les premiers du genre, dont un parc éolien en mer au Japon et un projet d'énergie solaire flottante à Taïwan, développant ainsi son activité de production d'énergie renouvelable et contribuant à la transition énergétique dans la région.

L'Asie adopte les énergies renouvelables alors que les gouvernements de la région cherchent à jouer leur rôle dans les efforts mondiaux pour atteindre l'objectif de lutte contre le changement climatique de l'accord de Paris de 2015. Le Japon a mis en service son premier projet commercial de parc éolien offshore à grande échelle, tandis que Taïwan s'appuie sur ses succès dans le domaine de l'énergie éolienne offshore et du solaire au sol en ajoutant une nouvelle catégorie d'actifs, le solaire flottant, à son bouquet énergétique.

La société japonaise Marubeni Corporation est le sponsor du projet révolutionnaire de parc éolien offshore à Akita au Japon et du projet solaire flottant à Changhua à Taïwan, qui sont d'excellents exemples de son programme de développement durable. Marubeni élargit son portefeuille dans le domaine des énergies renouvelables, visant une croissance des revenus écologiques de 700 milliards de yens pour l'exercice 2017 à 1 300 milliards de yens pour l'exercice 2023 (1).

Société Générale a travaillé aux côtés de Marubeni sur ces deux projets pionniers. Non seulement en soutenant Marubeni dans la transformation de son portefeuille de production d'énergie en développant son activité de production d'énergie renouvelable, mais aussi en confirmant la position de Société Générale parmi les principaux partenaires bancaires de Marubeni pour les projets d'énergie renouvelable en Asie.

Marubeni Corporation est la cinquième plus grande société commerciale du Japon en termes d'actifs, avec une gamme diversifiée d'activités commerciales, notamment dans le secteur de l'énergie au Japon et à l'étranger. Forte d'une solide expérience dans plus de 42 gigawatts (GW) de projets énergétiques indépendants (IPP), la société est l'un des principaux acteurs du marché des solutions et services énergétiques.

Contribuer à la transition énergétique

Keiji OKAGAKI, président et directeur général d'Akita Offshore Wind Corporation, a déclaré : « Il existe un engagement croissant dans toute la région en faveur de la réduction de la part des combustibles fossiles dans le bouquet énergétique global et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui accélèrent le changement climatique. Marubeni, en tant que principal sponsor de ces projets, partage cet engagement et s'efforce d'être un leader dans le domaine de la production d'énergie renouvelable, qui, selon nous, profite à l'économie et à la société ainsi qu'à l'environnement ».

Takehiro MORINO, responsable de l'équipe commerciale 2, département commercial 1, Marubeni Corporation, a ajouté : « Ces projets sont à l'avant-garde d'une transition générale vers les énergies renouvelables en Asie. Nous sommes heureux de nous associer à Société Générale sur ces projets passionnants, en capitalisant sur son expertise de pointe dans le domaine des énergies renouvelables en Asie ».

Marubeni a souligné son ambition de transformer son portefeuille de production d'énergie. Elle réduira de moitié sa production d'énergie issue du charbon d'ici 2030 et s'efforcera d'accroître la part d'énergie produite à partir de sources renouvelables d'environ 10% à 20% d'ici 2023 (2).

Soutenir les objectifs politiques

Les décideurs politiques de la région fixent des objectifs de plus en plus ambitieux en matière de production d'énergie propre. Le Japon vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 26% par rapport aux niveaux de 2013 et à augmenter la contribution des énergies renouvelables à son bouquet énergétique de 16% en 2017 à 22-24% en 2030 (3). Marubeni soutient ses objectifs, étant l'un des principaux sponsors d'un projet de construction, d'exploitation et de maintenance de parcs éoliens offshore dans les ports d'Akita et de Noshiro, dans la préfecture d'Akita, au nord-ouest du pays.

Ce projet de 100 milliards de yens (847 millions d'euros) est le premier parc éolien offshore commercial à grande échelle au Japon. Le début des activités dans le port d'Akita est prévu pour 2022 (4) et devrait produire 140 mégawatts (MW) d'électricité, permettant de répondre aux besoins d'environ 47 000 foyers (5).

Selon l'Association japonaise de l'énergie éolienne, le Japon peut tirer parti du potentiel énergétique de l'éolien offshore sur ses 29 751 kilomètres de côtes pour favoriser la transition énergétique du pays ainsi que pour stimuler son économie. On estime que l'éolien offshore pourrait créer des investissements directs de 5 à 6 000 milliards de yens, générer 80 000 à 90 000 nouveaux emplois et réduire de 71 millions de tonnes les émissions de carbone du Japon d'ici 2030 (6).

Taiwan a également adopté une loi en 2017 qui exige que l'énergie provenant de sources renouvelables passe d'environ 4% de la capacité totale de production d'électricité à 20% en 2025 (7). La nouvelle politique énergétique du gouvernement prévoit que Taïwan vise à installer 27 GW de capacité renouvelable, dont 20 GW de capacité solaire photovoltaïque (PV), d'ici 2025 (8).

Le projet de Changhua est un projet solaire photovoltaïque flottant de 181 MW situé dans une zone intertidale sur la côte ouest de Taïwan. Ce projet est déjà en cours de construction et devrait être achevé d'ici la fin de l'année 2020. C'est l'un des plus grands projets d'énergie solaire flottante au monde, le premier projet solaire flottant à l'échelle industrielle à Taïwan et le premier projet solaire flottant financé par Société Générale.

Les projets solaires flottants comme celui de Changhua offrent de nombreux avantages. Ils peuvent fournir un meilleur rendement énergétique car l'eau a un effet refroidissant sur les panneaux solaires et ils permettent également de surmonter les contraintes foncières liées aux installations des centrales solaires traditionnelles. Le solaire flottant est une classe d'actifs pour laquelle l'Asie est susceptible de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial.

Financer un avenir durable

Société Générale est la seule banque non japonaise à participer au financement du projet de parc éolien offshore à Akita, qui servira de modèle pour le développement futur du secteur : en janvier 2020, 14,8 GW de projets éoliens offshore étaient en cours d'étude d'impact sur l'environnement (EIE) (9) et un appel d'offres devrait être lancé au second semestre par les autorités japonaises.

La Banque a agi en tant que Mandated Lead Arranger, Technical Bank et Hedge Provider pour le financement du projet solaire flottant de Changhua à Taiwan d'une hauteur de 7,3 milliards NT$ (223 millions EUR), et a déjà été impliquée dans les quatre financements de projets éoliens offshore réalisés à Taiwan jusqu'à ce jour.

« Grâce à la confiance de Marubeni, nous pouvons construire ensemble un avenir meilleur et durable », a déclaré Daniel MALLO, Responsable des ressources naturelles et des infrastructures pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale. « Nous sommes fiers de figurer parmi les principaux partenaires bancaires de Marubeni pour ces projets d'éoliennes offshore et d'énergie solaire flottante, les premiers du genre en Asie, qui joueront un rôle de plus en plus important dans la livraison d'énergie propre dans la région au cours des années à venir. Notre capacité à répondre à l'ensemble des besoins d'un projet d'énergie renouvelable, depuis les services de conseil jusqu'à la livraison de solutions de financement et de gestion des risques, et notre grande expérience dans ce secteur nous placent dans une position exceptionnelle pour aider les clients qui assurent la transition énergétique de l'Asie ».

1 https://www.marubeni.com/en/sustainability/group/session/pdf/2019mar.pdf

2 https://www.marubeni.com/en/news/2018/release/00028.html

3 https://www.enecho.meti.go.jp/en/category/special/article/energyissue2019_01.html

4 https://www.marubeni.com/en/news/2020/release/20200203E.pdf

5 https://www.japantimes.co.jp/news/2020/02/04/business/marubeni-japan-first-large-scale-offshore-wind-power-business/#.XqJO3MsUnIU

6  https://gwec.net/gwec-and-jwpa-launch-joint-task-force-to-drive-offshore-wind-growth-in-japan/

7 https://www.moeaboe.gov.tw/ECW_WEBPAGE/FlipBook/2018EnergyStaHandBook/index.html#p=141

8 https://www.wartsila.com/docs/default-source/power-plants-documents/downloads/white-papers/asia-australia-middle-east/optimal-path-for-greater-use-of-renewable-energy-in-taiwan.pdf

9 https://gwec.net/global-wind-report-2019/