"Le marché, l’autre source de financement"

Christophe Alleman est Directeur associé, co-responsable du département Global Capital Markets de Société Générale Mid Cap Investment Banking. Pour notre expert, l'appel aux marchés boursier, peut être une solution pertinente pour financer la croissance des PME.

Pour assurer sa croissance interne ou externe, une entreprise a, au fil de son existence, des besoins réguliers de financement. Pour y répondre, celle-ci dispose de plusieurs solutions. Au-delà du crédit bancaire et du capital investissement, l’appel au marché boursier peut s’avérer une solution pertinente. Selon la nature des besoins, la Bourse présente en effet différentes options pour financer cette croissance.

Si la société n’est pas cotée et qu’elle souhaite, par exemple, augmenter ses fonds propres, elle peut envisager une introduction en bourse (IPO – Initial Public Offering en anglais). Dans le cas où son capital est déjà ouvert au marché, elle procède alors à une augmentation de capital (avec ou sans droit préférentiel de souscription). En descendant un peu plus bas sur le bilan, l’entreprise a également la possibilité d’émettre des obligations convertibles ou plus simplement de la dette qui peut être notée Investment Grade ou High Yield.

La faisabilité même de l’opération de marché dépend d’un équilibre entre deux principaux critères d’évaluation :

Le premier réside dans l’intérêt que l’opération va susciter auprès des investisseurs. En règle générale, cela tient aux caractéristiques de l’émetteur (la société) telles que son activité, la singularité de ses produits ou de ses services mais aussi son modèle économique et ses perspectives de croissance.

Le second critère porte sur les caractéristiques de l’opération elle-même : sa taille, qui doit être suffisamment importante pour assurer un certain niveau de liquidité aux investisseurs, ou bien sûr son prix. Dans le cas d’une introduction en bourse, le prix sera le point d’équilibre entre les objectifs des actionnaires qui souhaitent vendre au plus élevé et celui des investisseurs qui désirent acheter au plus bas.

L’appel au marché est loin d’être évident et nécessite le recours à une expertise. Sur les marchés actions par exemple, Société Générale s’impose comme un acteur leader à plus d’un titre. La singularité de son offre tient au fait qu’elle s’adresse à toutes les entreprises quelle que soit leur taille. La banque a, en effet, mis en place depuis plus de quinze ans maintenant, une équipe dédiée aux PME-ETI et s’appuie par ailleurs sur sa filiale Gilbert Dupont pour les plus petites entreprises.

Autre particularité : elle couvre sans distinction tous les secteurs d’activités et met à disposition de ses clients des spécialistes sectoriels. Cette connaissance large de ses clients entreprises lui confère un avantage concurrentiel certain.

Pour finir, la banque réalise en moyenne un nombre d’opérations deux fois plus important que ses concurrents, ce qui lui permet de bien connaître les attentes des investisseurs et de mieux lire les marchés. Une assise qui permet aujourd’hui à Société Générale d’être numéro un en France* tant en nombre d’introductions en Bourse que d’opérations de marchés sur les actions.

* Source : Thomson Reuters, du 1er janvier au 31 décembre 2016

L’Euro PP : une source de financement alternative

En matière de financement, toutes les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne. Leur capacité à accéder aux marchés dépend bien souvent de leur taille et donc de leur besoin. Suivant cette logique, si les grands groupes sont facilement pris en charge, ce n’est pas toujours le cas des PME/ETI. Bien souvent dépendantes d’une seule catégorie de créanciers, leur solution de financement s’en trouve mécaniquement limitée.

En savoir plus sur l'Euro PP