« Le secteur de l’IT a résolument besoin de plus de leadership féminin. »

Madhavi Srinivas débute sa carrière dans l’IT chez Société Générale, au cœur de la Silicon Valley indienne. 10 ans plus tard, elle ne regrette pas son choix !

Madhavi Srinivas rejoint le Global Solutions Center de Société Générale à Bangalore, en Inde, en 2007 comme Business Analyst Junior. L'envie de construire des solutions intelligentes et créatives pour les entreprises est ce qui l'a décidée à s’orienter vers l’IT. Elle dirige aujourd’hui les fonctions informatiques de la division Actions de marchés au sein de Société Générale Global Solution Center.

« Les premières années ont été assez difficiles pour moi, parce que tout était nouveau. Au début, j’ai beaucoup douté : serais-je capable de survivre dans l’IT ? Avais-je vraiment pris la bonne décision ? Heureusement, j’ai été dans une super équipe. Mes collègues ont été très patients et m’ont beaucoup encouragée... Grâce à eux, j’ai pu me dire ‘Oui, je peux y arriver !’. Ce qui m'a permis de continuer, ce sont ma persévérance et ma motivation, je savais que l'informatique était l'endroit où je devais être. J'ai eu la chance de bénéficier du soutien des mentors qui ont véritablement orienté ma carrière »

Chez Société Générale, elle apprécie plus particulièrement  les nombreuses opportunités offertes aux collaborateurs. « C’est aussi un environnement de travail très sain, où les compétences priment sur le genre. » Parmi les initiatives menées pour promouvoir la mixité, Madhavi Srinivas cite des événements de recrutement spécifiquement dédiés aux femmes dirigeantes, des ateliers d’accompagnement, et une attention particulière portée à l’évolution professionnelle des collaboratrices. « Le senior management évalue le parcours professionnel des femmes qui ont atteint un certain niveau de responsabilité pour les aider à aller plus loin. »

Si, en Europe et aux États-Unis, le « gender gap » a tendance à se creuser, en Inde, les femmes sont de plus en plus nombreuses à poursuivre des études informatiques. « L'IT est très important ici, explique Madhavi Srinivas. A Bangalore, ce secteur est perçu comme stable et offrant de bonnes opportunités de carrière. C’est également un environnement perçu ‘woman-friendly’. De nombreuses sociétés garantissent une certaine flexibilité aux femmes, ce qui est essentiel puisqu’elles doivent jongler entre différents rôles." 

Pour éviter que les femmes quittent le marché du travail à mesure qu’elles assument plus de responsabilités à la maison, Madhavi Srinivas estime que l’écosystème doit devenir plus bienveillant. « Les entreprises, notamment Société Générale, investissent de plus en plus pour apporter aux femmes le soutien nécessaire, quand elles reviennent de congés maternité ou quand elles expriment des besoins spécifiques d’accompagnement ou de formation. » Ces efforts se révèlent payants car les femmes apportent de nouvelles perspectives et font souvent preuve de plus de créativité dans la résolution de problème. Quant aux femmes dirigeantes, on leur attribue davantage d’empathie. « C’est la raison pour laquelle le secteur de l’IT a résolument besoin de plus de leadership féminin ! ».

« Il y a 10 ans, quand j’ai rejoint ce domaine, il n’y avait pas beaucoup de femmes dirigeantes. En mettant davantage l'accent sur le recrutement de femmes et leur leadership, on peut voir beaucoup plus de femmes managers aujourd'hui. D’ailleurs, notre Directrice générale à Bangalore est une femme, Véronique Sani. Je suis ravie de voir que les femmes osent davantage. »

Evelyne Chagneau, Global Head of IT for Equity & Derivatives à Société Générale Corporate Investment Banking

Témoignage d'Evelyne Chagneau

« La place des femmes dans l'IT évolue dans la bonne direction ». Evelyne Chagneau, Global Head of IT for Equity & Derivatives for Equity & Derivatives au sein de la Service unit Ressources (Banque de Grande Clientèle & Solutions Investisseurs), évolue dans deux univers très masculins : l’IT et les salles des marchés.

Lire le témoignage d'Evelyne Chagneau