Autoroute A63 à Bordeaux : un rôle clé en financement d'infrastructures

Acteur clé du financement de l'économie réelle, SG CIB est intervenue en qualité de conseiller dans le cadre du refinancement et de la distribution du prêt, permettant ainsi au concessionnaire Atlandes et à l'État français de réaliser des économies.

En juin 2015, l'autoroute payante A63 est devenue le premier actif autoroutier payant en France à bénéficier d'un refinancement sans rehaussement de crédit. SG CIB a rempli toutes les principales missions de la transaction. Le prêt de 860 millions d'euros a été financé par des banques et des investisseurs institutionnels, ce qui a permis de réduire considérablement le coût de financement pour le concessionnaire, Atlandes.

Le planning de l'opération avait débuté un an plus tôt, à la mi-2014. Reliant Bordeaux à la frontière espagnole sur 105 km, l'A63 a été mise en service en 2013, avec plusieurs mois d'avance sur le calendrier. Les recettes ont été conformes aux attentes et ont validé l'intérêt du projet. Mais même si les marchés de la dette semblaient de plus en plus dynamiques, Atlandes avait besoin d'une stratégie de financement plus élaborée pour faire baisser le coût et améliorer les conditions de son crédit, en s'appuyant sur un éventail complet de solutions de couverture et de levée de fonds.

Atlandes et ses actionnaires (Colas, InfraRed, Spie batignolles, Egis, NGE et DIF) ont confié à SG CIB le mandat de conseiller financier, et la banque est également intervenue en tant qu'arrangeur principal du crédit et coordinateur des couvertures. Avec le soutien étroit de SG CIB, Atlandes a soigneusement planifié sa stratégie et fini par choisir un prêt à taux variable au lieu d'une émission obligataire. SG CIB a distribué une portion de la transaction à des investisseurs institutionnels et a restructuré les swaps de taux d'intérêt initiaux.

 

Les capacités pointues de SG CIB en conseil et en structuration ont été capitales dans le succès de cette transaction stratégique

Jacques Walckenaer, Directeur financier d'Atlandes

« Compte tenu de l'expertise de longue date de SG CIB dans le secteur des infrastructures, nous avons choisi de lui confier le mandat de conseiller financier et de conseiller en notation pour piloter le refinancement de l'autoroute A63 et en extraire une valeur optimale pour Atlandes, ses actionnaires et l'État français », a déclaré Jacques Walckenaer, Directeur financier d'Atlandes.
« De fait, les capacités pointues de SG CIB en conseil et en structuration ont été capitales dans le succès de cette transaction stratégique. »

« Grâce à son expertise multi-dimensionnelle du financement d'infrastructures, Société Générale a jouée un rôle clé en permettant d'optimiser le coût et la structure du financement pour Atlandes », a expliqué Laurent Bouchilloux, Responsable du financement de projets d'infrastructure chez SG CIB à Paris. « Nous avons analysé ce qui, du prêt ou des obligations, représentait la meilleure solution, puis nous avons regroupé les liquidités de créanciers bancaires et d'investisseurs institutionnels pour aiguiser la concurrence. »

L'autoroute A63 offre déjà d'importants avantages économiques à la région sud-ouest, son élargissement de deux à trois voies permettant d'augmenter le trafic de marchandises et la circulation des vacanciers entre la France et l'Espagne. À l'avenir, d'autres autoroutes à péage devraient être refinancées en Europe, ce qui contribuera à renforcer la participation financière du secteur privé dans les infrastructures européennes.

Atlandes et l'A63 : les chiffres clés

A63 : un 105 km et six voies d'autoroute reliant Bordeaux à la frontière espagnole
• L'autoroute payante est devenue le premier actif autoroutier payant en France à bénéficier d'un refinancement sans rehaussement de crédit
• Un prêt de refinancement de 860 millions d'euros
SG CIB a rempli toutes les principales missions de la transaction :
          - Conseiller financier,
          - Arrangeur principal du crédit,
          - Coordinateur des couvertures.