La Fed initie la normalisation de sa politique monétaire sans heurts

épingler l'article

En relevant son taux directeur d’un quart de point (passage d’une fourchette de 0-0,25% à 0,25%-0,50%), la Réserve fédérale américaine a mis fin à 7 ans de politique monétaire à taux "zéro". Une analyse d'Amine Tazi, Économiste Macro-financier, en charge du suivi des États-Unis & du Royaume-Uni.

Si cette hausse était largement anticipée par les marchés, le principal défi pour la Fed était de ne pas provoquer de turbulences financières. Un test qu’elle a passé avec succès, dans un contexte récent pourtant mouvementé (chute des prix du pétrole, volatilité accrue). Avec une communication insistant notamment sur le fait que les futures hausses de taux resteraient non seulement graduelles, mais aussi dépendantes de l’évolution de l’activité et de l’inflation, la réaction des marchés a été positive : les indices actions ont progressé et les mouvements de volatilité, la hausse des taux obligataires ou encore l’appréciation du dollar sont restés limités.

Il faut ainsi surtout voir dans cette hausse des taux le reflet de la bonne tenue de l’économie américaine : le taux de chômage à 5 % se situe à un niveau proche du plein emploi et la croissance sera autour de 2,5 % en 2015, traduisant des fondamentaux solides et des perspectives toujours favorables. Ce début de normalisation monétaire traduit également une meilleure « intégration » des évolutions externes depuis septembre dernier, date à laquelle cette première hausse était initialement anticipée, mais finalement repoussée par la Fed en raison des craintes liées au ralentissement chinois (et émergent en général) et au regain de tensions financières.

Dans ce contexte, la décision de la Fed semble justifiée, même si les risques associés (resserrement des conditions monétaires au niveau domestique, mouvements de capitaux et de change déstabilisants pour les pays émergents) continuent d’exister. Surtout, dans une perspective de long terme, la Fed regagnera progressivement des marges de manœuvres pour pourvoir faire face à un retournement de cycle les prochaines années. Car il faut en effet le rappeler : six ans après la sortie de récession, la croissance américaine finira bien par marquer le pas.

Tout savoir sur les taux de change !

Les taux de change jouent un rôle économique primordial, mais qu'est-ce qui détermine la valeur du taux de change ? Qu'est-ce qui fait varier la valeur de l'euro vis-à-vis du Dollar américain ?… Ou celle du Yen vis-à-vis de la Livre britannique ? Découvrez les réponses à ces questions dans ce nouvel épisode de "Comprendre la banque".