Le développement de l'énergie hydraulique au Cameroun

épingler l'article

Lorsque les turbines de la nouvelle centrale hydroélectrique de Nachtigal commenceront à tourner en 2023, ce barrage de 2 km de long fournira près du tiers de l'électricité du Cameroun.

Située sur la rivière Sanaga, à 65 km au nord-est de Yaoundé, la capitale, elle est une pierre angulaire du plan de développement électrique du pays et une priorité nationale.

La centrale de 420 MW produira près de 3 TWh par an, améliorant ainsi la fiabilité du réseau électrique du pays, et son électricité sera vendue à un tarif compétitif qui profitera aux consommateurs. Durant les cinq années de construction, qui ont débuté fin 2018, le projet devrait créer 1 500 emplois directs, pour la plupart destinés aux populations locales.

Ce financement de 1,2 milliard d'euros, signé en novembre 2018, pourrait servir de modèle pour d'autres projets hydroélectriques au Cameroun et en Afrique. Il s'agira du plus grand projet hydroélectrique jamais construit en Afrique par le biais d'un financement de projet, ainsi que du plus grand projet hydroélectrique soutenu par la Banque mondiale sur le continent. Les nouvelles infrastructures et la capacité de production d'électricité à faible émission de carbone sont des éléments clés pour le développement de l'Afrique et la réalisation des objectifs des Nations Unies en matière de développement durable.

Energie hydraulique

L'envergure des co-sponsors initiaux du projet a aidé les prêteurs à se sentir à l'aise avec les risques. EDF, l'un des leaders mondiaux de l'électricité, et IFC, une entité de la Banque mondiale, étaient co-sponsors aux côtés de la République du Cameroun. EDF bénéficie d'une longue expérience dans le domaine de l'hydroélectricité avec une expertise technique respectée, tandis qu'IFC possède une longue et fructueuse expérience de financement sur les marchés émergents.

Les sponsors co-détiennent la Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de projet qui concevra, construira et exploitera Nachtigal sur 35 ans. La NHPC financera le quart du coût du projet au moyen de capitaux propres, et les prêteurs financeront le reste par un financement de projet et des prêts à recours limité. Le groupe des prêteurs est composé de 11 institutions de financement du développement coordonnées par IFC et de quatre banques commerciales locales, dont Société Générale Cameroun. Société Générale a également conseillé NHPC dans le cadre de cette opération innovante de financement de projet.

Sérgio Pimenta, Vice-Président d'IFC pour le Moyen-Orient et l'Afrique, a déclaré : Nachtigal est un projet historique pour le Cameroun qui a bénéficié de la capacité d'IFC à collaborer avec les autres institutions du groupe de la Banque mondiale : la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) et l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA). Nachtigal augmentera la capacité de production d'électricité du Cameroun de 30% grâce à une énergie propre et bon marché. Un bel exemple de la façon dont IFC crée des marchés pouvant transformer des vies. »

Nachtigal augmentera la capacité de production d'électricité du Cameroun de 30% grâce à une énergie propre et bon marché. Un bel exemple de la façon dont IFC crée des marchés pouvant transformer des vies.

Sérgio Pimenta, Vice-Président d'IFC pour le Moyen-Orient et l'Afrique,

Parallèlement à la construction du barrage, un programme de développement socio-économique régional sera mis en œuvre, après consultation des acteurs locaux, afin d'identifier leurs besoins. EDF a réalisé un programme similaire au Laos lors du développement du barrage de Nam Theun 2.

Société Générale s'est engagée à financer les infrastructures africaines à travers des projets tels que Nachtigal, et vise à augmenter de 20% sur les trois prochaines années les prêts liés aux financements structurés en Afrique.