1991 : Société Générale à l’heure de sa première Coupe du Monde de Rugby !

Automne 1991. Fidèle à ses aspirations, Société Générale intensifie son engagement dans le milieu de l’ovalie en parrainant, pour la première fois, la Coupe du Monde de Rugby. Une grande première qui témoigne de l’attachement du Groupe à un sport dont elle partage les valeurs.

Vendredi 4 octobre 1991. Au stade de la Méditerranée, à Béziers, le XV tricolore entame de belle manière la deuxième Coupe du Monde de Rugby de l’histoire. Ce soir-là, avec quatre essais à la clé, les coéquipiers de Philippe Saint-André s’imposent face à l’équipe de Roumanie sur le score de 30 à 3. Une solide entrée en matière dont se réjouit Société Générale qui a décidé, pour la première fois, de parrainer la compétition. Cet engagement témoigne des ambitions du Groupe en termes d’image et de notoriété. La banque, qui a entrepris de rénover sa politique de communication à la suite de sa privatisation, a pu mesurer la popularité croissante de ce sport en France. En 1987, elle a signé un partenariat avec la Fédération française de rugby et suivi, avec un intérêt certain, l’épopée de Serge Blanco et des siens en Australie et en Nouvelle-Zélande. Si les Bleus ont été battus en finale, le succès télévisuel de l’événement a laissé entrevoir un fort potentiel en matière de stratégie commerciale et de marketing. À l’automne 1991, le parrainage de la deuxième édition en Grande-Bretagne et en France tient toutes ses promesses. Bien que la sélection française soit éliminée dès les quarts de finale par le XV de la Rose, l’engouement populaire est au rendez-vous et profite aux sponsors. Lors des huit rencontres organisées dans l’Hexagone, la marque Société Générale, qui a adopté depuis peu le logo rouge et noir, s’assure une présence visuelle à grande échelle (panneaux publicitaires, protège-poteaux, billetterie). En guise d’accompagnement, des opérations de relations publiques sont mises en place, notamment lors des deux quarts de finale à Paris et à Lille. Un accord est passé avec Canal+ pour le parrainage de treize retransmissions de matchs (incrustations du logo en direct, bandes annonces, génériques). Enfin, un visuel sur le thème « le talent sort de la mêlée » est conçu pour l’affichage en agence et les annonces presse. La preuve, s’il en est, qu’en élargissant à bon escient l’horizon de son sponsoring, Société Générale a fait sienne des valeurs qui caractérisent la pratique rugbystique. L’esprit d’équipe est en marche.

© Archives Société Générale