À l'heure du Plan Marshall

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'aide américaine permet le redressement économique de l'Europe. Par le biais de sa succursale new-yorkaise, Société Générale participe avec entrain à ce courant d'affaires, à l'origine de l'âge d'or des Trente Glorieuses.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe présente les traits d'un continent exsangue et endeuillé. À l'instar de ses principales concurrentes, Société Générale est nationalisée par la loi du 2 décembre 1945 et contribue à la reconstruction du territoire national. Elle tient un rôle d'autant plus actif dans la relance de l'économie française qu'elle est implantée, depuis 1939, aux États-Unis, d'où est attendue l'aide à laquelle le gouvernement américain a consenti aux pays ravagés par les combats. Fait peu connu, c'est grâce à son implantation new-yorkaise que Société Générale peut intervenir d'une façon toute particulière dans le courant d'affaires créé par le Plan Marshall (1948-1952). La procédure courante comporte l'intervention d'une banque américaine, dit assignataire, choisie par le service officiel de l'aide américaine à l'Europe et habilitée à financer les exportations autorisées ; la couverture de ses décaissements était assurée par l'engagement de remboursement de ce service. Installée au 60, Wall Street, au cœur du quartier des affaires, l'agence de New York, dirigée par Lewis Chanler, est toute désignée pour obtenir son inscription parmi les banques assignataires. Des deux côtés de l'océan Atlantique, elle s'engage dans une procédure à la fois complexe et stricte, facilitant par son expertise et ses contacts locaux le déroulement de ces opérations qui permettront à la France d'entrer de plain-pied dans l'âge d'or des Trente Glorieuses. Notons que cette succursale a également tenu un rôle important dans le négoce des grandes denrées, notamment pour l'introduction des cafés de l'Afrique francophone sur le marché américain et du financement des exportations de sucre de la zone dollar.

Plan Marshall, Seconde Guerre mondiale, Trente Glorieuses, l'âge d'or, relance de l'économie française, Europe, New York, société générale