Récit de notre envoyé spécial à PyeongChang

épingler l'article

Départ de Paris le 7 mars : 11 heures de vol pour rejoindre Séoul puis 3 heures de train depuis la capitale. A PyeongChang, il est clair que nous sommes bien arrivés: même l'aéroport est aux couleurs des Jeux Paralympiques! On part tout de suite vers notre logement : les athlètes, le staff, les organisateurs, tous ont hâte que ça commence.

jeux Paralympique 2018

Le soir de notre arrivée nous retrouvons la famille d’Arthur Bauchet, avec qui nous partageons le même chalet coréen. Pour beaucoup, ce sont les premiers Jeux. L’impatience commencer la compétition est palpable !

Jeux Paralympiques 2018

9 mars : la conférence de presse du Comité Paralympique et Sportif Français lance le top départ des Jeux.  L’objectif est clair : finir dans le TOP 5 ! La porte-drapeau Marie Bochet, sponsorisée par Société Générale, est présente et fait très attention : aucune bise pour se préserver des microbes. Elle affiche elle aussi de belles ambitions que ce soit sur le plan individuel et collectif.


Le soir, place à la cérémonie d’ouverture par une température glaciale qui n’a pas refroidi les ardeurs de la vingtaine de supporters de Marie. Lorsqu’elle fait son apparition dans le stade, guidant la délégation française drapeau au vent, c’est l’euphorie, c’est aussi un moment particulièrement émouvant pour sa famille. Personne ne s’attarde ce soir car dès le lendemain les compétitions commencent avec l’épreuve reine, la Descente.

Jeux Paralympiques 2018

Les 9 jours de compétitions qui vont suivre frôlent la perfection pour l’Equipe de France et ses supporters.


Dès le premier jour, le ton est donné: 3 médailles dont 2 en or pour Marie Bochet et Benjamin Daviet! La France est 2ème au classement des nations et tout semble en place pour atteindre l’objectif de finir dans le TOP 5. Coté supporters c’est la jubilation. Les clans d’Arthur Bauchet (médaille d’argent le 1er jour), de Yohann Taberlet et de Jordan Broisin se sont joints à celui de Marie Bochet. Ils sont ainsi une quarantaine de supporters sur les épreuves de ski alpin pour encourager les athlètes français à grand renfort de cloches savoyardes.

Jeux Paralympiques 2018

Cette euphorie va durer 3 jours pendant lesquels les Français vont tenir le rythme et remporter 3 médailles par jour.


Du coté des athlètes le moral est au beau fixe : au sein du groupe l’ambiance est très chaleureuse, le staff est en forme et les médailles tombent. Cela ne les rend pas pour autant moins disponibles pour les sollicitations presse. Nous avons pu, grâce au CPSF, les interroger tous les jours au Club France.

 

Jeux Paralympiques 2018

Nous nous retrouvons le 13 mars pour le Super G avec de nouvelles grandes attentes autour de Marie Bochet, Arthur Bauchet et Frédéric François notamment. Ce jour est la seule journée un peu morose de cette quinzaine. Marie sort lors de la première manche sur l’avant dernière porte alors qu’elle avait réalisé une manche très sérieuse. En zone mixte, les yeux encore embrumés de la déception, elle se confie : « Je sors, c’est du ski, une erreur ça ne pardonne pas. Mais aujourd’hui je ne suis pas complétement abattue car j’ai skié en me faisant plaisir et c’est cet objectif que je me suis fixé. Le Grand Chelem ça fait forcément parler les médias, mais pour moi le plus important c’est de bien skier et de prendre du plaisir ». Après la course elle monte dans les tribunes pour chercher du réconfort auprès de ses proches. Son père Yvon trouve les mots justes et sort le remède (qui joue aussi le rôle de récompense après les médailles d’or) : un morceau de Beaufort !

Jeux Paralympiques 2018

Le jeudi 15 mars les épreuves alpines et nordiques sont annulées à cause des mauvaises conditions météorologiques. Direction les patinoires pour voir les épreuves de hockey sur luge et de curling. Pour l’épreuve de hockey, les Canadiens, comme chez les valides, sont largement supérieurs à leurs adversaires du jour, les Coréens. Gros succès populaire pour ces deux disciplines, les deux épreuves se jouaient à guichets fermés. Globalement au cours des jeux les tribunes étaient remplies à 75%.

Jeux Paralympiques 2018

Vendredi 16 mars, la fatigue commence à se faire sentir, mais les athlètes français décrochent 3 médailles, aucune en or, ce qui fait sortir la France du TOP 5 tant convoité. Athlètes et supporters nourrissent des espoirs pour les épreuves du 17 et 18 : espoirs confirmés !
Les deux derniers jours sont exceptionnels pour les athlètes français : 2 médailles d’or, 1 médaille d’argent et 1 médaille de bronze pour terminer en beauté et intégrer le TOP 5 avec une belle 4ème place au classement des nations et surtout 20 médailles au total pour une délégation qui ne comportait que 12 athlètes et 3 guides. Lors du dernier soir, toute la délégation française (les athlètes, le staff, l’organisation, les VIP et les familles des athlètes) fête les beaux résultats de cette quinzaine.

En conclusion, ce fut 15 jours exceptionnels au contact d’athlètes qui le sont tout autant par leur sympathie, disponibilité et talent. 15 jours parmi des supporters avec qui nous avons vécu des émotions incroyables et avec qui nous nous sommes cassés la voix pour encourager nos athlètes français. 15 jours auprès des journalistes français engagés pour donner de la visibilité à des athlètes, des disciplines et des performances qui le méritent. 15 jours où l’organisation fut exemplaire.

Merci au CPSF, merci aux athlètes, merci au comité d’organisation et merci aux supporters de nous avoir fait vivre 2 semaines #AuPlusPrès de l’Equipe de France Paralympique 2018!

Jeux Paralympiques 2018