Acquisition significative sur le 1er marché des gaz industriels au monde

Air Liquide se renforce sur ses marchés par le rachat d’Airgas sous les conseils et l’accompagnement stratégique de Société Générale.

En acquérant, fin 2015 (l’opération a été clôturée en mai 2016), la société américaine Airgas pour 13,4 milliards de dollars, Air Liquide renforce sa position de leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. “ Avec cette réalisation majeure, le Groupe franchit une étape importante dans son expansion géographique, les Etats-Unis représentant le plus grand marché mondial de gaz industriel, ainsi que dans l'extension de ses marchés.”, déclare Fabienne Lecorvaisier, Directeur financier d’Air Liquide.

Air Liquide accroît aussi de plus d'un million sa base de clients et se renforce dans le secteur « industriel marchand » - c'est-à-dire les industriels approvisionnés par bouteilles ou camions-citernes. Ce secteur en pleine transformation numérique permet à Airgas de se démarquer grâce au développement d’une plateforme de e-commerce élaborée.

De par son montant, cette acquisition est la plus importante de l’histoire d’Air Liquide. Elle marque aussi l’aboutissement d’une relation de très long terme avec Société Générale qui l’a accompagnée tout au long de cette opération. Preuve d’une relation privilégiée, Société Générale est intervenue en amont en soumettant une analyse de valorisation d’Airgas au conseil d’administration d’Air Liquide. Société Générale a été l’une des banques coordinatrices pour l’émission de droits, ce qui a impliqué sa participation aux phases de financement et refinancement.

 

Une opération en plusieurs étapes

Une fois l’accord de rachat annoncé en novembre 2015, restait à le financer. Un mois plus tard, un prêt relais de 12 milliards de dollars - d’une durée de 24 mois - est accordé à Air Liquide par un pool de 12 banques, dont Société Générale. Air Liquide dispose alors d’une ligne de crédit qu’elle utilisera une fois obtenues toutes les autorisations. La mise en place d’un tel crédit bancaire est rendue possible grâce aux grandes banques de bilan, comme Société Générale, remplissant ainsi leur rôle en finançant la croissance externe des entreprises et en accompagnant leurs décisions stratégiques.

Mais la période est aussi marquée par une forte incertitude sur l’évolution du dollar. Or une partie des ressources mobilisées pour le paiement de l’acquisition est en Euro, exposant Air Liquide à un risque de change EUR/USD. La couverture contre ce risque est alors structurée par Société Générale, à travers un dérivé contingent, schéma inédit pour une taille de plusieurs milliards d’euros. L’importance de cette opération a nécessité l’intervention simultanée de plusieurs banques et une coordination assurée par Société Générale qui a fait valoir son expertise en la matière*.

Par la même occasion, Société Générale a fourni une part significative de la couverture contre le risque ou la hausse des taux d'intérêt américains, accompagnant ainsi Air Liquide dans sa décision de gérer son exposition au risque financier sur le long terme.

Air Liquide finalise l’acquisition d’Airgas en mai 2016. Elle est alors en mesure de tirer sur son crédit-relais et commencer à le refinancer. Elle émet deux émissions obligataires, une de 3 milliards d’euros et une de 4,5 milliards de dollars. Complétées par une émission de droits à hauteur de 3,3 milliards d’euros en septembre 2016 – la dernière augmentation de capital d'Air Liquide ayant eu lieu il y a 30 ans, également pour une acquisition américaine ! Une opération sur laquelle Société Générale CIB était l’un des trois global coordinators. Le succès de cette augmentation de capital (taux de souscription de 191%) a été rendu possible grâce à la participation des diverses équipes de Société Générale.

 

* En 2016, le magazine Global Finance a remis à Air Liquide le prix de “Best Corporation for FX Management Western Europe”, et à Société Générale les titres de “Best Bank for Balance Sheet Hedging”, “Best Bank for FX options” et “Best FX Provider in France” notamment. SG CIB s’est également vu remettre le prix de « Risk Solution House » de l’année 2017 par Risk Magazine.

La fibre optique

La fibre optique à haut débit constitue l'avenir de l'accès à Internet, permettant aux ordinateurs, smartphones et autres appareils de fonctionner à la vitesse de la lumière. Anticipant le boom des nouvelles technologies telles que les objets connectés dans les années à venir et l'importance d'un accès généralisé au haut débit, le gouvernement français a lancé en 2013 un programme ambitieux appelé Plan France Très Haut Débit. Ce plan décennal de 20 milliards d'euros a pour ambition d'équiper 100% de son territoire de technologies haut débit, majoritairement par le biais de la fibre optique, garantissant un accès haut débit à minimum 30Mb par seconde d'ici 2022.

En savoir plus