Abonnez-vous aux publications des économistes

Décembre 2015 - CRISE DES PAYS ÉMERGENTS : QUELLES CONSÉQUENCES ?

Les pays émergents ralentissent dans le sillage de la Chine. Certains, comme le Brésil ou la Russie sont en récession. Les causes diffèrent, mais cet accès de faiblesse est plus que conjoncturel : il révèle les failles de modèles de croissance trop dépendants des prix des matières premières ou du crédit. Sans nécessairement remettre en cause la reprise des pays développés, ce ralentissement structurel des pays émergents pourrait néanmoins la brider.

TÉLÉCHARGER SCÉNARIOECO

Septembre 2015 - LA PRODUCTIVITE S'ESSOUFFLE-T-ELLE ?

La croissance mondiale est bridée par le ralentissement de la Chine et celui de plusieurs pays émergents dans son sillage, alors que la reprise des pays développés parait se consolider mais demeure faible. La perspective d’un rebond de la croissance mondiale est donc retardée. Venant après d’autres déceptions, elle incite à s’interroger sur le potentiel de croissance des économies développées. Ce potentiel a été sensiblement révisé à la baisse depuis trois ans. Les raisons en sont amplement débattues mais elles seraient en partie structurelles, reflétant une baisse durable de la productivité.

Télécharger Scenarioeco

Juin 2015 - PLUS DE VOLATILITÉ

L'année avait commencé sur l’impression que les divergences de régimes de croissance, entre les États-Unis et le reste du monde étaient durables ainsi que les divergences de politiques monétaires. Des doutes ont fleuri sur tous ces éléments depuis trois mois causant une correction sur tous les marchés obligataires et un freinage de l’appréciation du dollar contre toutes les monnaies. Pour autant, la croissance américaine semble s’affermir même si elle n’est pas à l’abri d’accidents de parcours. La croissance en zone euro accélérerait graduellement mais resterait soumise à des aléas, comme un approfondissement de la crise grecque. Les émergents continueraient sur leur tendance au ralentissement graduel même si des mauvaises nouvelles de Chine ne sont pas à écarter. Dans cet environnement, la conduite à venir des politiques monétaires se compliquerait. Le maître mot pour les mois qui viennent serait donc celui de volatilité.

Télécharger ScénarioEco